Animée en chants liturgiques par la chorale Sancta Maria, la célébration eucharistique de dix heures de ce dimanche, 18 avril 2021, qui coïncidait avec le Troisième Dimanche de Pâques, a été présidée par le Père Herménégilde, Recteur du Sanctuaire. Elle a débuté par une procession avec au-devant les servants de messe portant une croix, les 29 nouveaux servants en tenue du dimanche, les choristes, les fratri et enfin le célébrant.

Dans son mot d’accueil, le Père Hermès, après avoir souhaité Joyeuse Pâques à tous les fidèles présents selon leurs catégories, leur a rappelé que le dix-huitième jour de chaque mois, au Sanctuaire de la Paix et de la Réconciliation, on renouvelle l’alliance d’amour scellée avec la Mère Trois fois Admirable de Schoenstatt. C’est une occasion de livrer nos prières et nos préoccupations à la Vierge Marie pour qu’elle les amene à Dieu le Père, a-t-il poursuivi. Il a exhorté les chrétiens à prier à travers la bienheureuse Marie afin que ceux pour qui ils prient prospères.

Dans son homélie, le célébrant a annoncé que ce troisième dimanche de Pâques est le 3e dimanche où les chrétiens se souviennent de ce que Dieu a fait pour eux. Aujourd’hui, nous célébrons le jour de la résurrection, nous nous souvenons de la promesse d’amour faite avec la Vierge Marie, la Reine de la paix et de la réconciliation, a insisté le Recteur.

Pour le Père COYITUNGIYE, cette Alliance renforce notre relation avec Jésus, parce que dans cette Alliance nous croyons en la Bienheureuse Vierge Marie qui nous élève afin que nous puissions obéir au Christ. Son devoir est de nous garder en union avec le Christ, ce que nous voyons depuis la Galilée lorsque Jésus s’adresse à ses disciples.

Il a ajouté que celui qui est uni à la Vierge Marie, est uni à la sainte Trinité parce que Marie et Jésus sont uns dans une union incassable. Et en se basant sur les enseignements du fondateur de Schoenstatt, Le Père Kentenich, il a spécifié les 4 bonnes choses qui caractérisent une personne en union avec le Christ ou la Sainte Trinité par l’alliance de l’amour :

  1. Avoir la capacité de s’unir avec les autres : être en union avec la Vierge Marie devait nous apprendre à bien s’entendre avec les autres.
  2. Avoir la volonté de s’unir avec les autres : s’ouvrir d’abord à Dieu et après aux prochains. Cela est possible quand tu as la confiance envers les autres.
  3. Garder à l’esprit cette alliance d’amour
  4. Être fidèle à l’alliance d’amour : avoir la culture de fidélité, être fidèle à tous nos engagements.

« La fidélité de Dieu est ce qui nous conduit à être miséricordieux même lorsque nous sommes infidèles. Nous sommes également appelés à lutter pour la loyauté. », a signalé le célébrant.

Le Recteur a terminé son homélie par des mots Inspirés d’un verset biblique : ” afin que vous reniez les saints et les justes, et ayez pitié du meurtrier “, spécifiant ensuite les 3 points fondamentaux à  mettre en œuvre pour accueillir Jésus notre Sauveur dans notre vie. Il a interpellé les fidèles à se laisser guider par la Vierge Marie afin qu’elle les éduque et qu’ils puissent vivre en paix ici sur terre et pour qu’ils continuent leur voyage sur terre sans aucun mal.

Signalons qu’après homélie 29 enfants ont été accueillis solennellement dans le groupe des servants de messe Saint Tarcisse.

La messe s’est terminée par une procession vers le Sanctuaire comme à l’accoutumée chaque dix-huit du mois où sont offertes les contributions au capital de grâce.

Nkurunziza Huguette