La résurrection de notre Seigneur a été célébrée ce 4 Avril 2021 au Sanctuaire Marial de Schoenestatt de Mont Sion Gikungu dans une immense Joie Pascale. Les fideles étaient venus nombreux célébrer cette solennité. La messe  animée par la chorale Saint Martin dans de bonnes mélodies pascales, était agrémentée par des danses des Jeunes filles et des danseurs royaux Intore. Les saintes écritures du jour étaient : la première lecture : Actes 10, 34a.37-43 ;  Psaume 117, 1-2. 16-17. 22-23; deuxième lecture Col3, 1-4 ; la troisième lecture était tirée de l’Evangile de Saint Jean 20, 1-9.

Le célébrant principal, Père Floribert Kwizera, a commencé la messe par chaleureusement souhaiter Joyeux Pâques : la Victoire de Jésus Christ sur la mort, Fideles présents.  Il a alors rappelé que Vendredi Saint on a  vu comment  les ennemis du Christ l’avaient torturé et tué, puisqu’ils voyaient en Jésus une entrave a la réalisation de leur dessein mensonger, car Jésus disait la vérité.  Il a aussi rappelé que Jésus sur la croix a beaucoup souffert et terminé par crier, « Tout est accompli », puisque le mal qui dominait la monde venait d’être vaincu, Jésus venait de gagner la Bataille.  Il a ainsi annoncé que nous nous  en sommes les témoins et que c’était par cette foi que nous étions  rassemblés témoigner ; c’est pourquoi Saint Paul dit, « Du moment que vous êtes ressuscités avec le Christ, recherchez ce qui est en haut, la ou est se trouve la Christ ».

 Homélie

Commençant  son homélie, Père Fliribert Kwezira a encore une fois souhaité Joyeux Pâques aux Fideles. « Voici le jour que le Seigneur a fait: qu’il soit notre bonheur et notre joie ! ».  Il est vraiment bon de nous réjouir, puisque la lumière a vaincu  les ténèbres, la vie a triomphé de la mort.  Ce jour nous rappelle la Victoire du Christ, puisque si le Christ n’avait pas triomphé, notre vie n’aurait  pas raison d’être. Il faut nous réjouir aujourd’hui puisque la résurrection du Christ est le fondement même de notre foi.  On l’a trainé devant les juges et condamné pour blasphème, mais aujourd’hui Jésus les a humilié par sa résurrection.   Il n’ya  aucune autre base de notre foi a part la résurrection du Christ.  C’est pourquoi Saint Paul nous dit, « Si le Christ n’est pas ressuscité, alors tout ce qu’on fait est vain ».  Autrement dit, si le Christ n’était pas ressuscité, l’Eglise aurait tort, et les gens l’auraient déjà oublié ou se rappelleraient de lui simplement comme un homme integre sauvagement tué. Mais loin de la, le Christ est bel et bien ressuscité, et c’est cela que ses disciples ne cessent de prêcher, a fait savoir le Père célébrant.

« Le Pâques est bon signe que nous aussi ressusciterons comme les chansons pascale le disent bien», a dit Père Floribert.  Jésus l’a bien dit a Marthe sur la tombe de Lazare, « Je suis la Résurrection et la Vie: celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra; et quiconque  vit et croit en moi ne mourra jamais  ».  Jn11, 25-26. Jésus  Christ est la Résurrection, et aujourd’hui la Vie a  vaincu la mort.  Jésus nous ressuscitera le dernier jour, mais nous devons vivre maintenant comme des  ressuscités avec Lui.  La Mort et la Résurrection de Jésus sont la base même de notre foi chrétienne, alors il ne faut pas que ce Pâques nous laisse inchangés.  Le Pâques est notre Espoir, comme Marie de Magdala annonce aux disciples désespérés et confinés, « J’ai vu le Seigneur, et voila ce qu’Il m’a dit », a martelé Père Floribert.

Le Pâques nous interpelle tous à aimer la vie, puisque Jésus Christ est ressuscité en nous.  C’est pourquoi  la personne humaine doit être protégée et respectée.  C’est vraiment triste qu’on ramasse des corps sans vie ici et la, certains corps étant déjà décomposés et méconnaissables, et les leurs ne pouvant même faire le deuil.  Nous devons respecter la vie, et celui qui tue un autre  tue Jésus la seconde fois; mais Jésus Christ est vivant pour toujours. Nous devons respecter la personne humaine, cette image de Dieu offensé par les actes d’Adam. Mais Dieu n’a jamais oublié l’homme, c’est pourquoi son fils nous rachetés.  C’est cela que Marie de Magdala annonce aux disciples, et ils sont remplis de joie. La Lumière a triomphé des ténèbres, nous devons alors avoir l’espoir partout ou il y avait le désespoir.  Jésus est ressuscité pour toi, en ton tour tu dois enterrer dans sa tombe: tes malheurs, tes pleurs, tes peines, tes débauches, ton orgueil, ta haine, etc.  Jésus est ressuscité d’entre les morts pour que toi, tu soi vivant.  Il te redonne la vie, il faut qu’en ton tour tu aimes la vie.  Ne sois pas comme les Pagans qui vont à Jérusalem pour voir la tombe vide de Jésus et s’arrêtent-la.  Ce que Jésus veut maintenant  c’est le témoignage de ta vie, a fait savoir Père Floribert.

« Le Pâques c’est un Grand Jour, il faut que nous soyons alors des gens ressuscités ». L’homme ressuscité ne peut être retenu par aucune tombe puisque il ressuscite avec le Christ. L’homme ressuscité est caractérisé par la joie du cœur, la paix immense du cœur.  L’homme ressuscité n’est pas esclave de la peur à cause de ce qu’il entend ici et la, ce qu’il voit ou ce qu’il lui arrive.  Approche-toi de Jésus, Il  te donnera la paix. Nous sommes alors appelés a vivre notre vie avec le Christ Ressuscité.  Si tu vis avec le Christ Ressuscité, tu respecteras ton corps et le corps d’autrui puisque tu comprendras qu’ils sont le temple du Saint Esprit.

« Le Pâques nous interpelle également a être des chrétiens miséricordieux ». Examine alors ton niveau  dans ton identification avec le Christ dans ton sacrifice pour les autres, pour que ce Pâques ne te laisse pas inchangé. Le Pâques nous interpelle a combattre la haine et le mensonge devant la vérité. Le Pâques c’est alors  traverser, quitter les ténèbres pour entrer dans la lumière, tout comme les Israéliens ont traversé  de l’esclavage a la liberté.  Nous devons alors quitter tout ce qui n’est pas juste.  Jésus Christ est passé a la vie éternelle, attachons-nous a Lui, passons a la lumière, a la paix. Restons pas dans la prison du péché, marchons plutôt avec Jésus Ressuscité, a exhorté Père Floribert.

Le Père Floribert Kwizera a termine son homélie, avertissant les fidèles que pourtant il y a des gens qui n’aiment pas la résurrection, et qui veulent emprisonner les autres dans leur tombes.  « Est-ce que tu veut que ton ami ressuscite »? Montre-lui le chemin qui mène à la résurrection,  montre-lui le chemin qui mène à la vie.  Aidons les autres à avoir la vie complète.  Continuons à nous comporter  comme des hommes ressuscités, pour témoigner de la résurrection de Jésus Christ.  On signalera que la messe de la célébration pascale a été une occasion de baptiser des petits enfants.