A 9h30 minutes, sous une atmosphère toute fraiche, les croches sonnèrent. C’était l’heure du commencement de la célébration eucharistique de ce dimanche 29 novembre 2020. En effet c’était le premier Dimanche du temps de l’Avent.

Les textes du jour étaient extraits dans: Is 63 :16b-17; 64 :2b-7; PS 79; 1Cor 1 :3-9 et l’Evangile selon Saint Mc 13 :33-37. « Je le dit à vous et à tous: soyez prêts et veuillez », telles furent les premières paroles ouvrant la méditation de la parole de Dieu de ce Dimanche.

Le temps de l’Avent c’est le temps de l’espérance d’attente du Messie, Sauveur de l’humanité, disait  le Père Longin NTIRANYIBAGIRA qui a présidé la messe de ce jour.

Depuis longtemps Dieu a  conclu une alliance avec son peuple par la voix des prophètes y compris Isaïe dont  ses écrits faisaient la méditation de ce jour. Cette alliance tendait vers le salut que Jésus nous a apporté. Pendant ce temps, continuait le père, chaque chrétien est invité d’apporter en soi-même ces deux choses à savoir: la Joie et l’Espérance ; car le Christ est prêt à venir pour nous sauver, soulignait le père.

Jésus vient toujours et viendra vaincre toute chose qui nous met dans l’insécurité du corps et de l’âme : les maladies, la haine pour ne citer que cela. En Jésus-Christ nous trouvons la certitude du salut contre toute sorte d’incertitude et d’insécurité.

La Joie dont elle question ici a ses racines dans cette attente du vrai Roi vainqueur. La venue du sauveur que nous attendons nous aide à avoir de l’espérance: nous sommes et serons des vainqueurs de toutes les calamités: maladies, pauvreté et autres. Aujourd’hui, interpella Père NTIRANYIBAGIRA, soyons des semeurs de l’espérance où que nous soyons comme nous le recommande le saint père François. Ainsi, que cette espérance nous soit la source de joie afin que nous soyons des personnes vivant dans l’amour, la paix et la fraternité, a-t-il conclu le célébrant.

En outre, comme c’est la coutume des pèlerins au Sanctuaire Marial Reine de la paix et la réconciliation de Mont Sion GIKUNGU, la messe s’est clôturée par une procession vers le Sanctuaire car ce dimanche coïncidait avec le dernier dimanche du mois de novembre. Cette procession avait deux objectifs:

  1. Prier pour les défunts car ce mois de novembre est dédié à ceux derniers à nos frères défunts.
  2. Présenter à la Vierge Marie nos souhaits de ce temps de l’Avent sans oublier de la confier les nôtres, a signalé le Père Longin.                                  

NSANZURWIMO Sylvestre