Au Sanctuaire Marial de la Paix et de la Réconciliation, l’ambiance était déjà festive le soir de ce 14 Aout 2020, où les gens venus nombreux célébrer la messe vespérale de clôture de neuvaine qui avait commencé Jeudi le 6 Août, chantant de chansons mariales en dansant, manifestaient une grande joie. La Chorale Sainte Maria Goretti, vêtu en Blanc et Noir, animait les chansons liturgiques dans cette messe commencée à 18h00.

Le célébrant de la messe, Père Marcien Ndayizeye, a alors annoncé qu’on venait de passer neuf jours dans le Cénacle,  en priant et en demandant à  Dieu de nous aider  à comprendre tous les biens qu’Il nous donne,  ce Dieu qui n’hésite pas à donner une mission à de petites gens, puisqu’Il les accompagne. Dieu a donné une mission à la Vierge Marie, et elle l’a parfaitement accomplie, c’est pourquoi aujourd’hui elle est la Bienheureuse et qu’on est venu célébrer son assomption, en nous rappelant qu’un jour nous aussi nous la rejoindrons la bas.  Nous devons alors garder la parole de Dieu comme Marie, puisqu’elle n’était pas Dieu, mais a su garder la parole de Dieu et l’accomplir. Nous devons aussi toujours méditer sur d’où nous venons et nous allons. Au Sanctuaire de la Paix et de la Réconciliation, le nom donné par notre Archevêque, nous devons vraiment être humbles pour pouvoir  être les vrais disciples de la Paix et de la Réconciliation.

Père Marcien, a alors souhaité bienvenu aux auditeurs de la Radio Maria,  spécialement ceux qui ne pouvaient pas se rendre au  Sanctuaire à cause de problèmes de santé ou autres. Il a lors remercié la Radio Maria qui venait de passait 9 jours au Sanctuaire, transmettant en direct tous les prières, permettant ainsi aux gens du monde entier de partager les bienfaits de Dieu.

Homélie

Père Marcien, faisant référence à l’évangile  (Luc11, 27-28) a dit qu’on pouvait se tromper comme quoi Jésus n’a pas respecté sa mère, Marie. A cette époque, les femmes n’avaient pas  beaucoup de place dans la société. Mais dans l’évangile, on voit que la femme loue indirectement Marie, à travers son admiration de Jésus. Ces mots montrent que Marie est la Bienheureuse; c’est un témoignage très important. Jésus venait de chasser les démons et les juifs l’avaient taxé de travailler pour le roi des Démons, Beelzebub (Luc 11, 15), mais une femme dit à haute voix que la Mère de Jésus est bienheureuse à cause de la gloire qu’elle voit en Jésus.

Mais Jésus  profite de cette déclaration de son bonheur et du bonheur de Marie,  pour éclaircir sur la vraie source du bonheur. Bienheureux est celui qui reçoit la parole de Dieu et la met en pratique. Marie est alors trois fois bienheureuse: elle est la mère du Christ, elle a reçu la parole de Dieu et elle a mise en pratique. Marie a été choisi pour être la mère de Dieu, et sa réponse a été  « je suis la servante du Seigneur, qu’il me soit selon sa volonté ». Elle a participé dans le plan de Dieu de réconcilier le ciel et la terre. Soyons avec la Vierge Marie quand Jésus nous dit « Bienheureux est ceux qui écoute la parole et la met en pratique ».  Vérifions  si nous sommes parmi ceux qui mettent en pratique la parole de Dieu.

Luke nous montre aussi que Jésus est venu pour sauver toute l’humanité, non pas sa famille biologique, son tribu. Quand  les gens ont signalé à Jésus que Marie et ses cousins sont passés le voir, Jésus répondit, « ma mère et mes frères et sœurs sont ceux qui écoutent ma parole et la mettent en pratique ».  Quand nous mettons en pratique la parole de Dieu, nous devenons les frères de Jésus et les enfants de Marie, elle qui a reçu le Verbe de Dieu, Marie l’arche d’alliance.

Nous sommes alors appelés à recevoir la parole, la méditer, la savourer, la mettre en pratique dans notre vie montrant que nous en sommes convaincu, et enfin la donner aux autres. En méditant la parole, nous acceptons de nous unir à Jésus, le Verbe de Dieu. Nous sommes appelés à recevoir Jésus comme notre Roi de la Paix et l’expert à nous montrer et à nous révéler Jésus, c’est Marie sa mère, elle qui L’a porté pendant 9 mois dans son sein virginal, qui L’a élevé jusqu’à maturité. On pourra alors dire comme Saint Paul, c’est Jésus qui vit en moi. (Gal2, 20).

La Vierge Marie nous enseigne alors à écouter la Parole de Dieu dans le silence de nos cœurs et la vivre. Prions Jésus pour qu’Il nous montre comment être ses vrais disciples.  Jésus ne ment pas, Il réalise toujours ses promesses. Il nous appelle tous à être Bienheureux comme la Vierge Marie. Dieu a bien réfléchi avant de nous créer, et Dieu a un plan pour chacun d’entre nous.  Nous devons écouter et mettre en pratique sa parole en sachant qu’un jour nous donnerons un compte rendu, comme la Vierge Marie à son Assomption. Il faut porter Jésus dans nos cœurs pour donner de la joie aux autres, comme Marie a porté la joie à Elizabeth.   Le vrai bonheur est dans le respect de sa parole. Soyons vigilants, et fixons notre regard sur Jésus et acceptons quelques fois sa croix. Jésus nous dit que notre amour pour notre prochain témoignera que nous sommes ses disciples. Nous devons alors venir en aide aux orphelins, pauvres, victimes des injustices, témoigner un amour qui ne cherche pas d’intérêts.

Comment réussir dans tout cela ? C’est Jésus lui-même qui nous donne la réponse.  Il faut être humble de cœur pour que les différents dons puissent porter des fruits pour nos frères et soeurs. Mettons Jésus au centre de tout, et implorons la Vierge Marie pour qu’elle intercède pour nous, elle qui a été la première à faire la volonté de Dieu. Imitons-la.

Quels sont les obstacles de ces jours à la parole de Dieu? D’abord les gens n’aiment plus lire.  Mais aussi la culture Burundaise encourage beaucoup plus l’écoute que la lecture.  Dans l’église on nous enseigne la catéchèse, on dit le chapelet, on a l’adoration, etc. tout cela est bon, mais ne suffit pas. C’est pourquoi certains Chrétiens catholiques sont quelques fois déroutés par des protestants qui eux-mêmes ne savent pas bien lire la parole de Dieu. Il faut lire la parole de Dieu pour qu’elle nous pénètre, que nous la connaissions, et que quand des questions viennent on sait quoi dire. Dans ces derniers jours la « Parole » est devenu une arme terrible. Nous devons savoir ce que nous devons garder dans nos cœurs et ce que nous pouvons dire. L’autre obstacle  est le prétexte de manque de temps. Autres sont les nouveaux outils de l’information et la culture connexe: ordinateur, smart téléphones, télévision, etc. La culture du livre et de la lecture tend aussi à disparaitre. Le journal « Isoko ry’Ubuzima » est sur le marché il ya longtemps, mais peu de gens  l’achètent.  Est-ce qu’on lit la parole de Dieu dans les foyers ? Dans la parole de Dieu est caché le trésor de notre vie.  Au Sanctuaire Mont Sion Gikungu nous avons comme devis « avec la Vierge Marie, soyons des porteurs de l’Evangile de la paix et de la réconciliation dans nos famille », et nous organisons régulièrement les enseignements bibliques mais peu de gens viennent les suivre. Il faut que nous ayons des gens qui enseignent la parole de Dieu.

Père Marcien Ndayizeye a terminé son homélie par quelques questions et une exhortation :

Est-ce que nous nous intéressons aux enseignements bibliques, est-ce que nous avons répondu à l’appel de l’Eglise de lire la parole dans nos familles. Une fois que nous aurons reçu cette Parole dans nos cœurs, elle nous fera les prophètes de la Paix et de la Réconciliation. Si par contre nous ne la recevons pas, nous manquons la paix dans nos cœurs et nous devenons des problèmes pour les autres. Si nous disons « oui » à la parole de Dieu et suivons le modèle de Marie, nous libérerons nos cœurs et les cœurs de nos frères, et le Nom du Seigneur sera connu et glorifié partout et éternellement. Amen !

Avant la bénédiction,  le Recteur  du Sanctuaire, Père Helmenegilde Coyitungiye, a fait savoir qu’à cause de la pandémie de Covid-19, il n’allait pas y avoir de vigile de l’Assomption comme c’était la bonne habitude et a prié Dieu qu’à la prochaine Anniversaire de l’Assomption, il n’y aurait plus de Corona Virus. Il a aussi annoncé aux Chrétiens venus nombreux à la clôture de la neuvaine,  que comme quelqu’un qui a un coffre avec un trésor ne l’expose n’importe où, mais le met dans un lieu très sure près de lui, Dieu a aussi mis Marie, l’arche de l’alliance près de Lui.

Il a alors remercié tous les Chrétiens qui avaient participé à la Neuvaine, disant qu’on n’a pas prié pour soi-même, mais qu’on avait prié pour tout le monde, et que Dieu avait donné de grâces dans le silence. Il n’a pas oublié de remercier la Radio Maria Burundi qui venait de passer 9jours avec les Chrétiens de Mont Sion Gikungu transmettant en direct toutes prières de la Neuvaine, nous permettant ainsi de partager les Bienfaits de Dieu avec le monde entier. Il a aussi dit que la Radio Maria vient souvent nous visiter au Sanctuaire. Avant la bénédiction, Père Recteur a vivement remercié le Père célébrant et les co-célébrants, mais aussi tous les Chrétiens qui se donnent corps et âme pour que le Sanctuaire de la Paix et la Réconciliation reste en bon état.

Fulgence