La célébration eucharistique du dimanche du Sacré Cœur de Jésus a été présidée par l’Abbé Désiré BIREHA, actuellement Directeur de Radio Maria Burundi. Les chorales Sancta Maria et Saint Martin ont tour à tour animé la sainte Messe en chants liturgiques. Les textes du jour ont été tirés du Livre du Deutéronome 7, 6-11, de la Première Lettre de saint Jean 4, 7-16 et l’Evangile selon saint Matthieu 11, 25-30. Le célébrant de la Messe a tenu à préciser tout au début de la Messe que nous célébrons la solennité du Sacré Cœur de Jésus, une invitation à regarder  l’amour de Dieu pour nous que nous contemplons dans la face de son Fils Unique Jésus Christ.

Tout au début de son homélie, l’Abbé BIREHA a signifié que l’Eglise nous donne des occasions de jouir de beaucoup de fêtes, chacune avec sa marque et caractéristique distinctives. Seulement elles convergent toutes à nous rapprocher de Dieu et de notre prochain. En ce jour du Sacré Cœur de Jésus, nous avons une très belle occasion d’admirer dans la contemplation l’amour de Dieu qui se manifeste quotidiennement pour nous en Jésus.

Dans ses origines, d’aucuns placeraient le début de la solennité du Sacré Cœur de Jésus dans les apparitions de Jésus à la sœur Marguerite Marie Alaquoque en juin 1675, mais elle est plus ancienne que cela. L’amour de Dieu s’est clairement manifesté en Jésus sur la croix quand une lance a ouvert son Cœur d’où ont jailli l’eau et le sang pour la sanctification et le salut des enfants de Dieu que nous sommes. Mais avec les enseignement de Marguerite Marie Alaquoque assistée par son père spirituel, les fidèles ont de plus eu l’occasion de contempler l’amour divin qui se donne et se manifeste pour nous. Un véritable amour ne cherche pas ce qu’il peut tirer des autres, plutôt à donner à son prochain ce qu’il a de plus précieux. Dieu n’a-t-Il pas fait ainsi pour nous donner un exemple quand Il a livré son Fils Unique pour notre salut?

En jour, le Pape nous invite aussi à prier pour la sanctification des prêtres afin qu’ils soient de véritables amis du Christ dans toute leur vie, et fassent connaître ce même Christ à tout un chacun. Quand nous prions pour les autres, les grâces et assistance que nous implorons pour eux nous sanctifient d’abord avant qu’elles atteignent notre prochain. Dieu nous aime non pas parce que nous sommes les plus méritants par notre beauté ou notre justice, mais plutôt parce qu’il est gratuit et ne cherche qu’à nous habiller de sa divinité. De plus, l’amour de Dieu qui s’est manifesté en Jésus est fidèle pour nous apprendre aussi à être fidèles en tout et partout.

Jésus sur la croix a ouvert ses bras pour accueillir  et embrasser toutes les personnes de la terre, et quand son cœur a été transpercé par une lance, nous avons été sanctifiés, et le salut est venu jusqu’à nous. Nous sommes donc appelés à rayonner de l’éclat de cet amour divin qui habite en nous déjà. Que nous ne tombions donc pas dans le libertinage de faire tout ce que nous voulons dans l’immédiat, mais nous faut-il être doux et patients pour faire tout dans l’amour de Dieu. Nous avons bien des exemples: pour que Eve soit, il a fallu que Adam soit endormi et donne un de ses os. Quand il s’est réveillé il s’est exclamé de joie. Pour que l’Eglise naisse, il a fallu que Jésus soit mis à mort sur la croix et ressuscitât avec tout son éclat.

Nyandwi M.