Le Dimanche des rameaux a été célébré au moment où le monde est en deuil à cause de la pandémie de coronavirus. Même le Recteur du Sanctuaire de la Reine de la Paix et la Réconciliation de Mont Sion Gikungu a rappelé aux Chrétiens présents dans cette messe qu’il faut penser et prier pour les autres Chrétiens du monde qui n’ont pas eu cette opportunité de se rassembler pour célébrer cette fête où Jésus passait dans la ville de Jérusalem pour nous sauver sur la croix.

Cette messe a été célébrée comme d’habitude selon l’organisation de la liturgie y relative ; seulement, les Chrétiens étaient assis séparés comme notre Archevêque BANSHIMIYUBUSA Gervais et la conférence épiscopale l’avaient recommandé dans leurs messages respectifs publiés le dimanche précédent et au cours de la semaine passée, sans oublier la mesure de se laver les mains avant d’entrer dans l’église. La couleur liturgique du jour était le rouge. Cette messe a été célébrée par notre Recteur du sanctuaire, le Père Herménégilde COYITUNGIYE accompagné des trois autres  prêtres et deux Diacres. Elle a été animée par deux Chorales qui chantaient en alternant, à savoir la Chorale Sainte Famille et la Chorale Saint Nicolas de Flue.

Avant de célébrer ladite Messe, notre Recteur a interpelé  tous les Chrétiens présents d’être l’âne qui amène Jésus aux autres qui ne le connaissent pas encore ou qui l’ignorent dans leur vie et qui continuent à le faire souffrir en tuant leurs semblables, oubliant qu’ils sont crées à l’image de Dieu comme eux aussi. Les écritures Saintes ont été tirées du Livre d’Isaïe 50,4-7; de l’Epitre de saint Paul Apôtre aux Philipiens 2, 6-11 et la Passion de notre Seigneur selon Saint Mathieu 26, 14-27, 66.

Dans son Homélie, le Recteur du sanctuaire a interpelé tous les fidèles Chrétiens de mener une vie témoignant leur croyance comme Simon de Sirène qui a eu la chance de partager avec Jésus le chemin de croix, en l’aidant à porter sa croix dans l’humilité et le respect. Il nous a ainsi demandé à  être humbles en tout et partout. Ensuite, il a montré que nous avons encore la chance de nous rassembler pour adorer Dieu alors que bien d’autres églises à travers le monde entier sont fermées à cause de la pandémie de coronavirus. Ainsi,  nous devrions nous unir dans l’esprit et fortifier notre foi en Dieu. Après, il a souligné que l’argent donné à Judas, celui qui livra Jésus, a fini par acheter un champ de sang. Pour lui, ce champ, c’est notre terre parce qu’elle est devenue comme un champ de sang du fait qu’il y a beaucoup de personnes innocentes qui meurent à cause de la complicité de ceux qui sont à la recherche de l’argent et de leurs propres richesses.

Que notre Mère prie pour nous, nous protège et nous prenne la main afin que nous puissions vaincre cette pandémie qui attaque le monde. Ainsi nous pourrons continuer à accomplir la volonté de Dieu comme elle aussi l’a fait dans l’obéissance. Amen

NIMBONA Frédéric

Laisser un commentaire