Deux de six chorales qui exercent leur apostolat au Sanctuaire de la Paix et de la Réconciliation de Mont Sion Gikungu ont célébré, ce dimanche 09 février, leur anniversaire. Il s’agit des chorales Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face (C.S.T.E.J) et saint Martin, respectivement quatorze ans et 18 ans. Signalons que la C.S.T.E.J anime les premières messes dominicales (6h30) célébrées en français et Saint Martin les deuxièmes messes en langue nationale, le kirundi, en se relayant avec les autres chorales de Mont Sion Gikungu. Celles-ci sont Sainte Famille, Sainte Marie Goreth, Sancta Maria, Saint Nicolas de Flüe.

La première messe de ce dimanche a été présidée par le Père Théodore SHANIKA ayant son apostolat en Allemagne tandis que la deuxième a été officiée par le vice-Recteur du Sanctuaire, le Père Marcien NDAYIZEYE.

Dans son mot d’introduction, le Père Marcien a félicité la chorale Saint Martin pour ses dix-huit ans d’apostolat au Sanctuaire et pour leur talent. Il a évoqué le fait qu’ils chantent sans copies, ce qui n’est pas le cas pour les autres chorales. Les lectures de ce cinquième dimanche du Temps Ordinaire nous invitaient à être la lumière du monde comme le Christ. Elles ont été tirées du livre du prophète Isaïe (Is 58, 7-10), de la première lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens (1 Co 2, 1-5) et de l’évangile selon saint Matthieu (Mt 5, 13-16).

Le Père Marcien a débuté son homélie en soulignant que dans l’Evangile d’aujourd’hui, le Seigneur Jésus-Christ apprend à ses disciples à être le sel et la lumière du monde. Il a poursuivi en informant les fidèles que, suite à la fête de la Présentation du Seigneur au Temple du dimanche le 02 février, l’Evangile qui était prévu ce jour et qui porte sur les béatitudes (Mt 5, 1-12) a été remplacé par celui de la fête. Dans les béatitudes, Jésus montre aux disciples ceux qui sont heureux et les exhortent d’être le sel et la lumière du monde. Le souhait du Seigneur pour ses apôtres et pour nous aussi est que nous éclairions les autres, que nous gardions allumer la lumière reçu le jour de notre baptême. Pour le  Père, cela se réalisera à travers nos bons actes, notre bon exemple, notre amour les uns pour les autres, l’entraide mutuelle, etc.

La première lecture du livre d’Isaïe, a continué le Père, énumère parfaitement ce que nous pouvons faire pour garder notre lumière allumée. C’est notamment :

– le partage, Isaïe nous invite à partager notre pain avec celui qui a faim.

– l’accueil, il nous invite ici à accueillir dans nos domiciles les pauvres sans abri,

– la couverture, il nous interpelle à couvrir ceux que nous verrons sans vêtement et enfin de ne pas nous dérober à notre semblable.

Le Père a, par la suite, cité les avantages de ceux qui mettront en pratique ces paroles en citant encore le prophète Isaïe : « Ta lumière jaillira comme l’aurore, et tes forces reviendront vite. Devant toi marchera ta justice. Si tu appelles, le Seigneur répondra ; si tu cries, il dira : ´Me voici` »

Il a terminé son homélie en invitant tous ceux qui sont dans des moments difficiles de tourner leur regard vers Jésus-Christ crucifié pour nous ; Il a la solution à tous les problèmes.

La chorale saint Martin, à la fin de la messe, a effectué une procession vers le Sanctuaire pour remercier la Vierge Marie pour ses dix-huit ans. Signalons que toutes les deux chorales, dans leurs réceptions respectives, ont présenté leurs nouveaux présidents ainsi que leur nouveau comité.

 

Germain NAHIMANA

Laisser un commentaire