L’Eglise universelle a célébré, ce dimanche, la présentation du Seigneur, une fête qui vient quarante jours après la célébration de Noël. La messe a été présidée par le Père Félicien NIMBONA. Elle a commencé par le rite de la bénédiction des cierges et ainsi la procession a suivi, symbolisant le voyage de la sainte Famille vers le temple de Jérusalem pour présenter l’enfant Jésus à Dieu son Père. Arrivé dans l’église, après l’encensement de l’autel, la messe a continué avec le chant de gloria.

Les saintes Ecritures ont été tirées du livre du prophète Malachie (Ml 3, 1-4), de la lettre aux Hébreux  (He 2, 14-18) et l’Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (Lc 2, 22-40).

Le Diacre Jean Bosco Habonimana a introduit son homélie en disant que nous sommes venus rencontrer le Christ comme les deux vieillards (Siméon et Anne) entendus dans l’Evangile. Il a ajouté que sous l’action de l’Esprit Saint, Siméon est venu au Temple. Pareil pour nous aussi, c’est par ce même Esprit que nous nous sommes retrouvés dans cette église de la sainte Trinité. D’ailleurs, c’est sous la conduite du Saint-Esprit que nous accomplissons toute bonne œuvre. Quant à Anne, elle ne s’éloignait pas du Temple et servait Dieu jour et nuit en attendant la délivrance de Jérusalem. Nous aussi, nous sommes venus rencontrés le Christ, notre Sauveur, en ce jour de sa présentation au Temple. Les vêtements que nous portons décrivent parfaitement cette solennité mais il serait mieux de faire une introspection afin de voir si le côté extérieur concorde avec l’intérieur pour rencontrer réellement le Christ, a-t-il poursuivi.

Aussi, comme l’a rappelé le Diacre, ce dimanche était aussi une journée internationale de la vie consacrée. Elle a été instituée par le pape Saint Jean Paul II en 1997. Comme il l’a indiqué dans sa lettre d’institution de cette journée, le 6 janvier de ladite année, il voulait d’abord qu’elle soit un jour d’action de grâces parce qu’il est beau et juste de remercier le Seigneur pour le grand don de la vie consacrée dans l’Eglise. Ensuite, l’objectif de cette journée est de mieux connaître et apprécier la vie consacrée, ayant pour mission prioritaire de garder vivante dans l’Eglise la forme historique de la vie assumée par le Fils de Dieu quand Il est venu sur cette terre. Cette journée est enfin une invitation pour toutes les personnes consacrées à célébrer ensemble et solennellement les merveilles que le Seigneur a accomplies en elles. Pour cela elles sont appelées à réfléchir sur le don reçu, à découvrir, dans un regard de foi toujours plus pur, le rayonnement de la beauté divine diffusé par l’Esprit dans leur forme de vie, à prendre conscience de leur mission incomparable dans l’Eglise pour la vie du monde. Le diacre a demandé aux jeunes de consacrer leur vie au Seigneur et aux parents de ne pas être l’obstacle de leur vocation.

La fête de la présentation du Seigneur est en même temps la fête de la Chandeleur où Jésus-Christ est montré comme la Lumière de notre vie. Mais cette lumière ne peut pas nous éclairer si nous ne le voulons pas. Le Diacre a demandé aux fidèles comment ils peuvent accueillir cette Lumière du Christ? Dans sa réponse, il a montré aux fidèles qu’on accueille cette lumière en abandonnant les voies ténébreuses, en s’éloignant du péché et en agissant comme des enfants de Dieu.

Le Diacre a terminé son homélie en montrant aux fidèles comment seul le Christ peut leur venir en aide face aux différents problèmes sociaux, politiques, financiers, … qu’ils rencontrent.

 

Germain NAHIMANA

Laisser un commentaire