Nous sommes le premier décembre 2019, premier dimanche du mois et début de l’Avent. La neuvaine à l’immaculée conception continue. Elle est à son troisième jour. Comme prévu pendant ces neuf jours, elle se déroule dans la chapelle eucharistique. L’enseignement de ce  dimanche, dispensé par le diacre Jean Bosco HABONIMANA, a été précédé par la prière du chapelet en ses mystères glorieux. Ladite prière a été dirigée par l’équipe chargée de la Liturgie et celle-ci entonnée des chants de la Vierge Marie entre les mystères.

La lecture du jour a été tirée de l’épitre aux Thessaloniciens. Le Prédicateur, le diacre Jean Bosco HABONIMANA, a commencé par souhaiter aux fidèles présents un bon Avent, un bon début de l’année liturgique.  La Vierge Marie a reçu une grâce spéciale de la part de Dieu, a poursuivi le diacre. Dieu lui a donné cette grâce si spéciale parce qu’Il avait un objectif pour l’humanité et il fallait passer par elle, la Mère de notre Sauveur, pour l’atteindre.

Le prédicateur a fait remarquer à l’assemblée que le 8 décembre c’est la fête de l’immaculée conception et que neuf mois après, le 8 septembre, c’est sa naissance qui sera célébrée. La conception de la Vierge Marie sort de l’ordinaire. Elle est totalement différente de celles des autres humains. Nous autres, explique le diacre, c’est par le baptême que nous sommes libérées du péché `originel’ mais aussi l’adulte baptisé de ses fautes personnelles, et dont il est repentant. Il a mentionné que même si ce baptême nous ôte le péché originel il reste des séquelles et ces dernières nous sont ôtés progressivement par le sacrement de réconciliation.  La Vierge Marie a été épargnée de cette procédure par sa conception immaculée. Elle a été conçue exempte du péché originel.

Le diacre a, par la suite, cité le thème du jour qui est le suivant : « Nous ne sommes plus esclaves mais enfants de Dieu grâce à l’Immaculée conception de la Vierge Marie »

Nous devons lire la bible, martèle le prédicateur, pour bien comprendre l’évolution jusqu’à la conception sans péché de la Vierge Marie. Le diacre est parti donc de la Genèse en commençant par la création du monde en passant par nos premiers parents, Adam et Eve, par qui le péché originel a été causé suite à une désobéissance à Dieu, Abram qui prendra le nom d’Abraham, le père de la foi, Moïse avec les dix commandements, David, le roi d’Israël, … Parlant de David, le diacre a mentionné le surnom de Jésus, FILS DE DAVID. Le prédicateur a beaucoup insisté sur le psaume 8 en ses versets 6-9 qui montre comment Dieu a donné à l’homme une place très importante.   

Même si nous passons par beaucoup de problèmes, notre Dieu nous aime toujours, souligne le prédicateur, il nous envoie toujours ses prophètes comme à l’époque de Moïse, Elie, … Aujourd’hui, c’est en la personne des prêtres qui nous aide de différentes façons à commencer par la célébration de la sainte messe, la confession, …

La Vierge Marie a contribué à notre salut. Elle a enfanté le Christ qui nous a sauvés. Il a terminé son enseignement en invitant les chrétiens à imiter la Vierge Marie par leur disponibilité à la parole qui vient de Dieu, de la laisser imprégner leur cœur et petit à petit elle les rapprochera de Dieu.

Avant la bénédiction finale, le Recteur du Sanctuaire qui était présent a tenu à rappeler aux fidèles de se munir des bougies le jour de clôture, samedi le 07 décembre pendant la messe de 18 heures.

Germain NAHIMANA

Laisser un commentaire