Le Sanctuaire de la Reine de la Paix et de la Réconciliation de Mont Sion Gikungu a invité les fidèles chrétiens à commencer une neuvaine à l’Immaculée Conception qui sera solennellement célébrée le dimanche 8 Décembre de l’année en cours. « Il est temps que les Burundais prennent leur temps à prier à genou pour le pays, ses habitants et surtout pour les élections qui s’annoncent d’ici quelques mois seulement », a signifié le Père Recteur du Sanctuaire aux fidèles le dimanche dernier. C’est dans cette lignée des choses que dès ce vendredi 29 Novembre la neuvaine a débuté dans la chapelle eucharistique. Selon le chronogramme des activités, elle commence tous les jours à 18h pour durer une heure et demie de temps.

La neuvaine à l’Immaculée Conception de de vendredi a été animée par l’Equipe chargée de la Liturgie, mais la prédication du jour a été prêchée par le Père Herménégilde Coyitungiye, Recteur du Sanctuaire de la Reine de la Paix et de la Réconciliation de Mont Sion Gikungu. Cet enseignement qui a duré trente minutes a succédé à une adoration au Saint Sacrement. Le prédicateur de la soirée a commencé à rappeler que nous nous sommes retrouvés encore une fois dans la chambre haute à prier avec la vierge Marie. ‘L’on pourrait même dire comme saint Pierre qu’il vaille mieux que l’on bâtisse des tentes en ce même endroit pour y demeurer pendant plus longtemps’, a martelé le Père Recteur. En venant prier pour mieux nous préparer à la solennité de l’Immaculée Conception, nous voulons comprendre et contempler le cœur immaculé de la vierge Marie comme source de paix et de la réconciliation.

Cette solennité a commencé à être célébrée avec ferveur et éclat dès le 8 décembre 1854 sous la papauté de Pie IX. Cette annonce n’a pas été un fruit du hasard ou si brusque, mais elle a été le processus d’une longue méditation et prière. Bien des Pères de l’Eglise avaient commencé à contempler le cœur immaculé de celle qui a enfanté le Sauveur du peuple de Dieu. Nous citerons ici à titre d’exemple saint Augustin (354- 430), saint Jérôme le traducteur de la Bible en latin (347- 420) et saint Anastase d’Antioche des années 199 de notre ère. Tous les trois ont convergé à inviter le peuple de fidèles à admirer sans trop de  questionnement le cœur si amant de celle qui a promptement accepté la Nouvelle de l’ange Gabriel lui disant qu’elle allait concevoir et enfanter le Messie qui sauvera le péché du monde. Le Concile d’Ephèse a, dans cette même admiration, confirmé que la vierge Marie est la Mère de Dieu.

Avec ce message, nous sommes invités à voir la clarté de celle qui a été consacré par Dieu dès sa naissance et qui est aussi notre modèle de vie et de foi. Grâce à cette Mère, nous comprenons que nous serons tous sauvés des pièges et embûches que le tentateur dresse à notre encontre. Parmi ces difficultés que nous vivons et traversons, nous citerons la dégradation de la dignité humaine par les tueries, la torture, le viol, le vol etc. Pour y parvenir à pas assuré, nous sommes appelés à commencer à œuvrer pour la paix par notre comportement exemplaire chez nous en familles, au quartier ou colline, au travail et partout où nous passons et visitons.

Nous tenons à préciser que le thème de toute la neuvaine est « Vierge Marie, immaculée conçue, ton cœur immaculé est source de paix des âmes ». Cependant, chaque enseignement du jour a son thème qui lui soit propre. Celui de ce vendredi était «  Vierge Marie, immaculée conçue, ton cœur immaculé est source de la paix ».

Méthode Nyandwi

Laisser un commentaire