Du mardi, 03 septembre au dimanche 08 septembre 2019, s’est déroulée, au Sanctuaire de la Paix et de la Réconciliation de Mont Sion Gikungu, la semaine d’évangélisation.

Organisée par le Foyer de Charité de Bujumbura en collaboration avec le Renouveau Charismatique Catholique (RCC) et le sanctuaire Marial de Mont Sion Gikungu, elle a vu la participation d’une multitude de chrétiens venus de tous les horizons.

Chaque jour, un thème spécifique était abordé par le Père Assomptionniste René MIHIGO venu de la République Démocratique du Congo en langue française et son confrère du Foyer de Charité, l’Abbé Amand KANA traduisait en langue nationale les enseignements.

Notons que ces enseignements duraient trois heures, de 16 heures à 19 heures de mardi à vendredi. Les Samedi et dimanche, ils se déroulaient les avant-midi à partir de 8h30.

Le dernier jour, le dimanche, était réservé à la messe de guérison et plusieurs malades ont été guéris. Signalons qu’à la fin de chaque enseignement pendant ces six jours, certaines personnes, parmi les nombreuses qui ont été touchées par la Main Puissante du Seigneur, témoignaient leurs guérison, leur délivrance, …..

Après toutes ses merveilles et comme Jésus Christ nous l’a enseigné à travers la parabole des dix lépreux, le Foyer de Charitée de Bujumbura en collaboration avec le RCC et le Sanctuaire Marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu ont organisé une messe d’action de grâces ce samedi le 09 novembre 2019 à Mont Sion Gikungu.

La messe a débuté à 9h 30 minutes et tous ceux qui ont vu la bonté du Seigneur d’une façon ou d’une autre étaient présents pour le louer.

On retiendra que ladite messe a été célébrée par le Recteur du Sanctuaire, le Père Herménégilde COYITUNGIYE en collaboration avec l’Abbé Amand KANA du Foyer de la Charité.

Dans son homélie, l’Abbé Amand KANA est revenu sur l’évangile selon lequel Jésus a chassé les vendeurs du temple. Aujourd’hui, a-t-il introduit, l’Eglise catholique célèbre la Basilique du Très-Saint-Sauveur et des saints Jean Baptiste et Jean l’Evangéliste, premier édifice monumental chrétien construit en Occident, l’église cathédrale de l’évêque de Rome, le pape. L’Eglise a beaucoup à nous enseigner, a-t-il poursuivi l’Abbé, mais permettez-moi de me focaliser sur trois points : l’église, son importance et enfin comment nous prenons soin d’elle.

Pour ce qui est de l’église, l’Abbé Amand a montré aux fidèles que c’est un lieu par excellence où Dieu se rencontre avec son peule, il veut qu’on lui voue un culte, que son peuple l’adore. Il va même jusqu’à demander qu’on lui construise un temple, a-t-il insisté.

L’église a une importance capitale dans la vie des chrétiens.  Dieu y est présent et exauce les prières que ces derniers lui adressent d’où son utilité.

Enfin, nous prenons soin du temple de Dieu, a-t-il expliqué, en prenant d’abord soin de notre corps qui est le temple du Saint Esprit notamment en invitant le Seigneur Jésus à venir balayer tout ce qui n’est pas conforme avec sa volonté comme c’est le cas des vendeurs de la Bible pourchassés par le Christ.

Notons qu’après le chant d’action de grâces, il y a eu procession vers le Sanctuaire de la Paix et de la Réconciliation et où sept de ceux qui ont été guéris miraculeusement par le Christ dans la semaine d’évangélisation ont témoigné avec papiers médicaux à l’appui. Avant la bénédiction finale, il y a eu la prière de  louange.

Germain NAHIMANA

Laisser un commentaire