Les membres du Mouvement apostolique de Schoenstatt de l’archidiocèse de Bujumbura ont effectué un pèlerinage au sanctuaire marial de Schoenstatt à Mont Sion Gikungu, ce samedi 29 Juin 2019. Toutes les branches de la famille de Schoenstatt au niveau diocésain s’étaient donné rendez-vous pour faire ce pèlerinage ensemble. Au menu du programme étaient prévu un enseignement de l’Aumônier national du Mouvement apostolique de Schoenstatt, le Père Longin Ntiranyibagira, un autre enseignement sur le charisme du Père Joseph Kentenich et une Messe d’action de grâces pour clôturer les activités de la journée.

le Père Longin: « Le Sanctuaire n’est pas un endroit de refuge »

Le premier enseignement du Père Longin Ntiranyibagira portait sur les indulgences plénières que le Pape François a accordées au sanctuaire marial de Schoenstatt à Mont Sion Gikungu au cours de cette année du jubilé de vingt-cinq ans de l’existence du Sanctuaire. Dans son introduction, le Père Ntiranyibagira a d’abord souhaité la bienvenue à tous les pèlerins venus des vicariats de Muramvya, Buhonga, mairie de Bujumbura ; il y avait aussi une famille qui était partie pour l’apostolat du mouvement apostolique de Schoenstatt au Rwanda qui avait marqué sa présence en ce  pèlerinage.

Evoquant les indulgences plénières, le P. Longin Ntiranyibagira a souligné que ce sont des grâces que Dieu gratifie à son peuple pour lui témoigner l’Amour patient qu’Il a envers nous ses enfants dans le souci de nous purifier  complètement du péché et de ses effets ultérieurs dans notre vie. Ces indulgences nous ouvrent les yeux et le cœur afin de nous rendre vraiment le sel et la lumière du monde, et à nous de dire avec joie comme la vierge Marie, ‘Le Tout-Puissant a fait pour nous des merveilles, Saint est son Nom’. Parler des indulgences revient aussi à évoquer le jubilé de vingt-cinq ans du sanctuaire marial de Schoenstatt ici à Mont Sion Gikungu dont elles sont connexes, car c’est du Saint Siège que nous avons eu cet accord grâce à ce jubilé ci-haut mentionné. Il va sans dire que tout ce programme était jonché par des chants d’animation d’action de grâces du début à la fin.

Nyandwi Méthode

Laisser un commentaire