La solennité de la Pentecôte a toujours été célébrée avec éclat au sein de l’Eglise universelle et le Sanctuaire marial de Schoenstatt au Mont Sion Gikungu, ne peut pas faire exception à cette solennité si grandiose. En ce dimanche, le 09juin 2019, l’intérieur de l’Eglise de la Sainte Trinité porte un décor qui reflète en grande partie du rouge du Saint Esprit : le chœur de l’Eglise, l’uniforme de la chorale Sainte Famille et même l’habillement des fidèles.

 La célébration eucharistique de ce dimanche de la Pentecôte a été dirigée par le Père Longin NTIRANYIBAGIRA. Dans son introduction, il a souhaité bonne fête à tout un chacun et a émis son souhait de voir tout renouvelé par cet Esprit de Dieu, ce don spécial d’intelligence que Jésus a offert. Dans son homélie, le Père Longin a dit que certains signes, tel que la joie qui chante dans les cœurs des fidèles, montrent que le Saint Esprit de Dieu les habite. « Les disciples ont eu peur après la mort de Jésus et se sont enfermés dans une maison, mais avec la venue du Saint Esprit, ils sont sortis de leur cachette et ont commencé à proclamer les louanges de Dieu ». Avoir peur n’est pas bon signe, il ajoute. Car, la peur ne va pas de pair avec le Saint Esprit, bien au contraire ». Selon lui, Avoir du sang-froid est également un signe de durcissement du cœur contre le Saint Esprit de Dieu qui est toujours doux et humble. Malheureusement, il se fait remarquer une tendance à cette mauvaise habitude dans les cœurs de certaines gens. «  Quand on voit des gens rassemblés mais sans aucun mot ni signe de la présence de  Dieu ou du Saint Esprit, cela doit nous faire trembler et sauter le cœur, il là une grande tendance au mal, affirme le Prêtre.  Le Saint Esprit de Dieu enseigne et rappelle aux chrétiens qu’ils doivent toujours marcher dans la voie de Dieu et avoir du respect envers ses prochains et tout ce qui doit être respecté.

« Une autre tendance qui va grandissant actuellement entre les gens est le non-dialogue, insiste le célébrant, avant d’ajouter qu’on remarque que des gens qui habitent ou qui travaillent ensemble ne se parlent pas alors que ceux qui sont éloignés se parlent de plus en plus via les réseaux sociaux, mais de quoi se parlent-ils au juste ? Très souvent si ce n’est pour se distraire c’est fomenter des plans destructeurs, ce qui ne peut en aucun cas être l’œuvre du Saint Esprit. « Avec cela, il faut aussi que notre cœur sursaute car si cela prend plus d’ampleur,  le monde ne peut que sombrer si vite.  La recherche des intérêts et plaisirs personnels gagne de plus en plus du terrain dans ce monde alors que cela ne devrait pas avoir lieu entre enfants de Dieu. « Les enfants du même Père doivent avoir une union des cœurs comme les premiers disciples au cénacle, dit-il. Le Saint Esprit de Dieu nous met ensemble et il nous permet de nous parler comme des frères et sœurs dans l’amour, dans la paix et la liberté des enfants du même Père. »

 « Nous devons nous demander ce que nous sommes en train de faire avec les dons reçus du Saint Esprit de Dieu, il continue.  D’après lui, la première des choses à faire est de semer la paix entre tous, dire la vérité à tous, ce qui fera marcher dans la lumière. « Que nos pensées et nos projets prennent source dans l’Esprit Saint et reflètent sa lumière. Ce même Esprit nous réveille du sommeil de l’obscurité et de la mort dans lequel nous sombrons, pour marcher dans la lumière, la joie et la volonté divines. »

Avant l’action de grâce, Chacun fidèle présent a reçu un petit papier sur lequel est écrit ce qu’il reçoit comme don de l’Esprit de Dieu.

NYANDWI Méthode

Laisser un commentaire