L’Aumônerie de la famille de Schoenstatt au Burundi et dans la région des Grands Lacs, a organisé au Mont Sion Gikungu, du 30 Mai au 01 juin 2019, sous la responsabilité du Père Aumônier Dirigeant National et Régional Longin NTIRANYIBAGIRA, une rencontre à l’intention des Aumôniers et ses collaborateurs, dans le but de revoir la vie de la famille dans les différents Diocèses et le fonctionnement du Conseil Diocésain.

Dans ses mots d’ouverture, le Père Aumônier a d’abord souhaité la bienvenue à tous les Aumôniers, tout en commençant par ceux venus du RD Congo(les diocèses de Bukavu et Uvira) et ses collaborateurs. Il n’a pas oublié ceux qui sont venus de l’intérieur du Pays le 30 Mai. En effet, les activités du 31 Mai ont  été débutées par une messe matinale qui a été présidée par l’un des Aumôniers Abbée Siméon NIBARUTA  du Diocèse Bubanza.

Certes, après la messe, les activités ont poursuivi. L’aumônier dirigeant a tenu un discours, dans lequel il a rappelé la structure du Mouvement,  le statut général qui stipule la mission, la composition et le fonctionnement du conseil diocésain. Après son rappel, les  Aumôniers ont présenté leurs rapports des réalisations et la situation de la composition.

Le Père Claudio Jeria a, à son  tour, animé la première conférence  intitulée : « Charisme du Père Kentenich ».Comme la famille de Schoenstatt est rayonné, pendant cette année par la devise suivante : «  Dans  l’Alliance d’Amour avec Marie, bâtissons une famille fidèle au charisme du Père », il s’avère nécessaire de renforcer d’une manière  ou d’une  autre  cette devise. C’est pourquoi le Père Claude s’est focalisé sur ce thème.

 Il a  évoqué  trois mots qui constituent le charisme du Père Kentenich. Il a d’abord expliqué le vocable charisme comme le don que Dieu accorde à une personne, pour  les biens de la communauté et de toute l’Eglise. Il en a donné quelques exemples.

En outre, les mots qui constituent le charisme du Père sont : le reflet de la paternité,  le reflet filial de Jésus  et Marie. Père Claude a  fait connaitre   ses trois mots à travers  quelques phrases du Père Kentenich : « Il s’agit par exemple à Milwaukee, quand le Père Kentenich s’exprimait sur la question : « Avec quel mot pouvez-vous vous définir personnellement ? Qui suis –je ? Il répondait avec un seul mot «  Père ». Ce mot   c’est le sens de ma vie, dit  Père fondateur. Un autre mot reflet filial (enfant), «  Tu ne sais pas à quelle degré je suis enfant et à quel degré je m’adapte à toute chose », disait le Père Kentenich, quand il répondait au Père qui lui déplaçait en voiture. Le troisième se retrouve dans une homélie qu’avait faite Kentenich, lors de la célébration de son anniversaire de 73 ans. Il s’est appuyé sur la parole d’Isaïe  qui dit «  Avant d’être formé dans les entrailles de ta mère je t’ai choisi ». Je t’ai appelé par ton nom ». Il continuait en disant qu’il est appelé du rien. Si on posait une question à Saint Paul quelle était sa mission, il allait répondre que sa mission était d’annoncer l’Evangile du  christ ; alors pour moi, disait Kentenich, ma mission est de répandre les mystères de Marie, de proclamer la gloire de Dieu par cette Sainte Vierge.  Ses trois réponses forment un rapport intime pour la mission de former l’homme nouveau dans une communauté nouvelle. « L’enfant de Dieu, devient aussi l’enfant de Marie, et il est possible d’éduquer un homme- père attaché à toute personne et homme-enfant attaché au Dieu Vivant comme Jésus », a expliqué le Père Claude.

Le thème de la deuxième conférence qu’est « la mission du Sanctuaire » a été animé par la Sr M. Virginie NDAYISABA, responsable de l’Œuvre des Familles de Schoenstatt sur. A partir de ce thème, la Sr a rappelé quelques phrases tirées dans le discours du Père Kentenich, lors de son voyage en Afrique du Sud quand il interpelait les Sœurs à construire les Sanctuaires, car, leurs avait dit : « le Sanctuaire est la source de grâces efficaces et bénéfiques pour notre apostolat de sauvegarder la spiritualité de Schoenstatt. Aimez à visiter le Sanctuaire et tenez-vous compte  de l’éducation que nous tirions dans Sanctuaire de Schoenstatt ». Le Sanctuaire est le lieu où la Vierge Marie manifeste sa puissance comme Reine de toute victoire, la mission de Schoenstatt prend l’origine dans le Sanctuaire, a souligné  la Sr Virginie. La mission du Sanctuaire c’est de donner la force de résister contre les aléas de notre temps  car a-t-elle poursuivi c’est la Vierge Marie qui fortifie les siens, afin d’être des instruments dociles pour le Royaume de Dieu.

Alors  Pour les Schoenstattiens, leur invitation est de défendre la foi et les enseignements de l’Eglise et le Sanctuaire c’est le lieu de la nouvelle Evangélisation, deuxième Bethlehem, lieu où la Vierge Marie engendre encore une fois Jésus dans les cœurs des hommes.

Elle a clôturé son enseignement sur le propos du Père Joseph Kentenich en disant que Schoenstatt, aussi longtemps qu’il se fonde sur le Sanctuaire de la Vierge Marie, il n’écroulera pas. Elle a lancé un appel à tout un chacun, en l’invitant à être prudent et vigilant afin de ne pas perdre cette source de grâces. Après  cette conférence a poursuivi le carrefour pour la prise des résolutions pratiques.

En conclusion, le Père Aumônier Dirigeant de Schoenstatt a remercié tout un chacun pour sa contribution dans l’accomplissement de ce travail .Il leurs a envoyé de nouveau en mission, et leurs a demandé  de rester fidèles au charisme du Père.

Signalons que cette rencontre a été clôturée par une messe qui a eu lieu dans la chapelle Eucharistique le samedi matin 01 juin.

NIYONGABO Epipode

Laisser un commentaire