Dans l’enchainement des instructions de neuf jours pour la préparation de Pentecôte, voilà le deuxième jour. Au mont Sion Gikungu, l’Eglise de la Sainte Trinité est presque pleine des participants. C’est un samedi. Malgré divers programmes de fin de la semaine dont les fêtes, les fidèles ont répondu massivement à l’appel du Seigneur.

Après la prière de louange animée par les jeunes, les participants ont calmement suivi l’Enseignement du jour, dispensé par Madame Alphonsine URAYENEZA, qui a comme thème : « vous aurez la force d’en haut. » « Nous sommes présents, dit la conférencière, parce que nous croyons de tout notre cœur que Jésus ne ment pas, il est fidèle à son engagement. Il va nous envoyer la force du ciel qu’il nous a promis, afin que nous soyons ses vrais apôtres. D’ailleurs, ajoute-elle, lui-même avant de commencer son apostolat, il a été rempli de l’Esprit Saint. »

La question qu’on se pose est la suivante : Quelle force ? Qui reçoivent cette force ? Comment vivre cette force ?

Sur la question des savoir de quelle force s’agit-il, Madame Alphonsine a dit : « Cette force, c’est le courage de lutter contre le péché, de rester fidèles à nos engagements. C’est cette vaillance de laisser tout le mal et faire le bien, le courage de soutenir nos prochains dans leur faiblesse. Bref, c’est le courage d’être les partisans de Paix. Vous entendez vous-même que cela ne demande que le dynamisme du ciel. »

Qui reçoivent alors cette force ? Sans hésiter, elle répond directement : « Ce sont ceux qui sont dans le cénacle comme nous avec la Vierge Marie au milieu. Les apôtres dans la salle, ils étaient unis dans la prière. Et nous autres, ajoute-t-elle, pour bien recevoir cette force, nous devons demeurer dans la prière et rester unis.

Après avoir reçu  la force de l’Esprit Saint, comment vivre avec ?

Pour  vivre quotidiennement avec l’Esprit Saint, il nous faut :  la prière personnelle intense, la lecture et la méditation de la parole de Dieu au jour le jour. Recevoir les sacrements, notamment celui de pénitence et de l’Eucharistie, aidera les fidèles à garder en eux cette lumière de l’Esprit Saint. Etre apôtre du Christ est aussi l’un des démarches à suivre pour vivre cette force. Selon Madame Alphonsine, évangéliser engage aussi le changement du comportement, ce n’est pas seulement être débout devant l’assemblée et instruire.

Elle a terminé en souhaitant à tout un chacun de recevoir la force du Saint Esprit. La prière a été clôturée par la bénédiction.

 

 

Brigitte IRAKOZE

Laisser un commentaire