Au Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu, la solennité de l’Ascension du Seigneur a, le jeudi 30 mai 2019 été célébrée dans la joie qu’ont manifesté les fidèles participants, le célébrant et le concélébrant du jour. La messe a été dite par Abbé Noël NTIRANDEKURA.

Dans l’Eglise, les fidèles sont calmes et n’attendent que le son des cloches. De la sacristie vers la grande Eglise, les choristes bien mis, les servants de messe, les danseurs et les prêtres font procession.

Le célébrant a accueilli par excellence, ceux qui ont répondu à l’appel du Seigneur : « Je vous reçois avec joie. Nous sommes tous contents de célébrer l’Ascension du Christ, quarante jours après sa résurrection. » Il a rappelé que Jésus avant de retourner d’où il était venu, il avait maintes fois apparu à ses apôtres pour leurs rappeler tout ce qu’il leurs avant dit avant sa mort. : « Celui qui est monté, c’est lui-même qui est descendu pour sauver l’humanité. Prions dans cette eucharistie pour rester fidèles à son enseignement. »

Homélie

Dans son homélie, Abbé Noel a fait savoir que le but de la présence des chrétiens dans le temple de Dieu, n’est autre que remercier le Seigneur qui aime d’un Amour inconditionnel ses enfants, lequel amour s’est manifesté dans le Dieu Fils : « Avant de partir, Jésus a laissé aux siens, tout ce qu’il y a de très important, son corps et son sang, dans les espèces du pain et du vin. »

Selon le Prêtre, le Christ n’abandonne pas ceux qu’il s’est choisis : « Après la résurrection, Jésus a mis quarante jours à visiter ses apôtres, signe vivant que le Dieu est un Dieu qui n’abandonne jamais, dit-il. A celui qui le reçoit, il reste à ses côtés. »

La présence de Jésus se remarque au milieu des apôtres quand toutes les portes sont fermées, parce qu’il avait depuis la résurrection un corps extraordinaire. Les apôtres étaient heureux de voir leur Maître après sa mort.

Jésus est monté au ciel après avoir promis aux apôtres la force de l’Esprit Saint : « vous aurez la force d’en Haut, et vous serez mes apôtres. » D’après le célébrant, le Christ, quand il est monté au ciel, il devient l’ambassadeur, le médiateur entre Dieu et les hommes.

« Nous devons nous comporter comme ceux qui croient en Christ, non seulement mort, mais aussi qui est ressuscité et qui est monté au ciel », a signalé Abbé Noel.

« C’est qui est intéressant, a-t-il ajouté, c’est que Jésus est allé préparer pour nous des places dans le royaume des cieux comme il l’avait dit. Et ce qui reste, c’est de croire en lui, lui-même le chemin, la vérité et la vie, pour être parmi ceux qui seront assis à sa droite ».

Après l’homélie, la célébration a continué et a été clôturée dans la joie de la festivité.

 

Brigitte IRAKOZE

Laisser un commentaire