Le quatrième dimanche de Paques a été spécial pour les fidèles du Sanctuaire Marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu, à côté de la célébration dominicale de Jésus le bon Pasteur, ils ont aussi accueilli les invités d’honneur : les chrétiens catholiques de la Défense Nationale et de la Sécurité publique, avec leurs familles ainsi que les grandes séminaristes de Bujumbura y ont fait le pèlerinage.

Avant l’heure prévue pour commencer la messe au Mont Sion, les voitures militaires et ceux de la police  garent devant l’entrée principale. Tout d’un coup, dans leurs uniformes, les militaires et policiers passent.  La Statue de la Vierge Marie devant, ils empruntent le chemin marial et font la procession vers la grande Eglise, les chants et les danses ne manquent. Dans L’Eglise de la Sainte Trinité, ils chantent, ils dansent, c’est la joie.

Les trois cloches de la paix commencent à tinter d’une manière étonnante, rappelant le premier résonnement de ces derniers et le premier pèlerinage des militaires et policiers en 2005. Ça marque aussi le début de la messe. Les servants de la messe, les choristes, une dizaine de Prêtres, accompagnés par son Excellence l’Archevêque émérite de Bujumbura, Evariste NGOYAGOYE qui a honoré les cérémonies, font la procession, de la sacristie vers l’Eglise.

Dans son discours d’accueil, le Père Recteur du Sanctuaire Marial Félicien NIMBONA, a souhaité la bienvenue à tout un chacun : « C’est un jour pas comme les autres. Nous sommes heureux de recevoir ici les forces de l’ordre et les séminaristes. C’est Marie lui-même qui vous a invité et elle vous a déjà reçu. » Il a alors invité l’Archevêque à diriger la sainte eucharistie.

Les chorales Saint Luc et Sainte Cécile ont parfaitement animé la messe.

Homélie

L’Archevêque a d’abord fait savoir que le dimanche de Jésus le Bon Pasteur, est dédié à la prière pour ceux que le Christ veut partager avec lui son sacerdoce. Il a focalisé son instruction sur deux points : Jésus le Bon Pasteur et le mois marial. C’est Jésus lui-même qui s’est dit  « Bon Pasteur », et il avait dit cela quelques jours avant sa mort, voulant parler de sa mission ici sur terre. Pourtant, il le disait  à de gens qui attendaient le bon berger comme l’avait dit le prophète Ezéchiel. Jésus alors dit qu’il n’est pas le berger comme les autres qui ne cherchent que la récompense. « Je connais chacun de mes brebis  par son nom. C’est pour montrer cet amour si grand et si profond, dit l’Archevêque. »

Selon L’Archevêque Evariste, voilà pourquoi l’Eglise a choisi ce dimanche, afin de trouver l’occasion de prier pour ceux que Jésus s’est choisi comme bergers.

Deuxièmement, l’Archevêque a rappelé que le mois de mai est celui de Marie et que différents groupes des chrétiens en profitent pour faire des pèlerinages au Sanctuaire. « Nous sommes en pèlerinage vers le ciel et le Christ prépare pour nous des places. Prions les uns pour les autres afin de pouvoir arriver à cet endroit. »

Apres l’action de grâce, les participants ont fait une procession vers le Sanctuaire. La cloche du Sanctuaire retentit comme pour signaler à la MTA que ses enfants sont là. La pelouse de devant le Sanctuaire est pleine de fidèles. Arrivés au Sanctuaire, ils ont fait ensemble les dix je vous salue Marie, avant la prière des militaires et les policiers  pour se consacrer à la Vierge. L’Archevêque a afin donné la bénédiction finale.

Vous saurez que le pèlerinage genre est organisé chaque année pendant le mois de mai.

 

Brigitte IRAKOZE

Laisser un commentaire