Le Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu se prépare à jubiler ses 25 ans d’existence, et les fidèles sont encouragés à y faire des pèlerinages et faire leur le Sanctuaire, afin de recevoir en abondance et d’ailleurs en totalité, toutes les grâces et bénédictions du Puissant pendant cette année jubilaire. On ne peut pas parler du Sanctuaire en ignorant la Grande Eglise dite Eglise de la Sainte Trinité, connue comme le prolongement de cette Petite Chapelle, pour abriter tous les enfants de Dieu.

Entre l’Eglise de la Sainte Trinité et le Sanctuaire, une grande tour y a été construite, sur laquelle sont installées les trois cloches, appelées aussi les «cloches de la Trinité ou les cloches de la paix ». Pourquoi ces appellations ?

Elles sont trois : la grande cloche, la cloche moyenne et la petite. Elles symbolisent sans aucun doute le Dieu Puissant dans la trinité, Dieu le Père, le Dieu Fils et le Dieu Esprit Saint. De la part de l’Eglise, elles sont appelées ainsi en faisant allusion à l’Eglise de la Sainte Trinité. Cette tourelle qui relie l’Eglise et le Sanctuaire, peut rappeler, la Mère Trois fois Admirable(MTA), qui est la fille du Père, la Mère du Fils et l’aimée de l’Esprit Saint. A ces trois grâces obtenues dans le Sanctuaire, cette appellation fait aussi  un sous-entendu : la grâce d’enracinement ; celle de la transformation intérieure et enfin la fécondité apostolique.

Elles sont aussi les cloches de la paix ; par le fait que la construction de ce clocher a été faite pendant les moments durs et la période difficile au Burundi, quand on n’entendait que le bruit  des revolvers qui laissent les balles destinées à verser  le sang des innocents.

Les responsables du Sanctuaire en apostolat pendant cette période, on fait faire suspendre ces cloches, dans l’espoir que leur doux son va pénétrer les oreilles des antagonistes( rebelles et militaires du gouvernement), afin de se rencontrer sur la table ronde et négocier pour la paix et la réconciliation dans le Pays. C’était leur rêve, et voilà par l’intercession de la Mère de Dieu, la Puissance d’un Haut s’est manifestée et les rêves deviennent une pure réalité.

L’an 2005 a été spécial : les cloches avaient sonné d’une façon extraordinaire quand les hommes en uniformes militaires et policiers avaient effectués un pèlerinage au Sanctuaire Mont Sion Gikungu. Voilà alors, les cloches deviennent un symbole de la paix, en ce sens qu’elles appellent les fidèles à se rassembler pour adorer.

Photo d’Archives

Depuis l’an 2005, au mois de mai, ce pèlerinage est organisé, à moins qu’il y ait un empêchement si grave. Pour cette année, ce pèlerinage est prévu le dimanche 12 mai, 2019.

 

Signalons que la tour et les cloches furent inaugurées le 10 décembre 2006.

 

Brigitte IRAKOZE

Laisser un commentaire