L’année 2019, est tellement spéciale pour les fidèles en général et les pèlerins du Sanctuaire de Mutumba et son  frère de Gikungu en particulier ; parce qu’ils vont en fêter  les jubilés d’existence de ces derniers. Celui de Mutumba va jubiler 50 ans, et 25 ans pour celui de Gikungu. L’existence de ces sanctuaires frères réjouit les chrétiens parce que, comme certains le témoignent, avec la foi, chacun peut, des yeux du cœur, voir se manifester l’amour du Dieu Trinitaire. Il en devient alors témoins oculaire.

Témoignage avec Godelieve NIMBONA

Mont Sion Gikungu est un lieu de culte où s’observe de temps en temps un mouvement des pèlerins qui entrent et d’autres qui sortent du Sanctuaire. Ce matin du 9 mai, nous avons rencontré dans le cours, une certaine Godelieve. Elle regarde attentivement la bâche qui annonce le jubilé du Sanctuaire et sur lequel sont greffées l’année et la date de l’inauguration de ce dernier.

Après un moment de silence et peut être de réflexion, elle s’exclame : « Depuis 1994 ! Mon année de naissance ! » Son visage se rempli de joie. Elle dit alors : « Je suis contente, parce que je viens de remarquer une chose très intéressante pour moi. J’entendais souvent parler à l’Eglise que le Sanctuaire est dans l’année jubilaire, mais je n’ai pas encore pris le temps de penser profondément sur cela. »

Pour Godelieve, c’est comme si elle découvre un trésor. Elle raconte qu’elle saisissait parler du Sanctuaire depuis qu’elle était encore petite, chose qu’elle n’avait comprise qu’après son premier pèlerinage. «  Comme je partage l’année de naissance avec le Sanctuaire, je suis grandie aussi avec lui. Mes parents sont chrétiens, mes frères et sœurs aussi. Je les entendais souvent dire le Sanctuaire quand j’avais aux environs de 7ans. Je leurs demandais qu’est-ce le Sanctuaire et eux de me répondre : « Tu vas le savoir et tu vas aller le voir quand tu seras grande.

Godelieve: » J’ai l’âge de mon Sanctuaire »

 

Les chances mes souriaient enfin ! Mon premier jour de piétiner le sol de Mont Sion, j’avais dix ans. J’étais avec ma mère et j’ai senti une forte joie dans mon cœur, qu’il m’est même difficile de l’exprimer.  La splendeur de Marie à l’intérieur du Sanctuaire m’a fort touchée et j’ai senti en moi l’appel d’être comme lui. J’ai alors demandé à maman de me laisser revenir un autre jour et elle me le permet. J’ai commencé à fréquenter ce lieu et chaque fois que je suis là, le me sens calme et réconfortée. J’ai déjà eu d’innombrables grâces et bénédictions par l’intercession de la Vierge Marie. Je peux aussi déclarer comme lui que : Le Puissant fit pour moi des merveilles, saint est son nom. »

Signalons que le Sanctuaire  Marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu va célébrer son jubilé d’argent le 19 octobre 2019.

 

Brigitte IRAKOZE

Laisser un commentaire