Dans le Sanctuaire Marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu tout comme au Sanctuaire d’origine à Schoenstatt, du côté gauche de l’image de la MTA, la statue de Saint Michel Archange est facilement remarquable. Il est comme un soldat. Cette sculpture de l’Archange connait toute l’histoire du Sanctuaire de Schoenstatt, parce que la petite chapelle qu’est devenue par après le Sanctuaire, était dédiée à Saint Michel Archange. Quand la dite chapelle est devenue le Sanctuaire Marial de Schoenstatt, l’image est restée.

Ce n’est pas pour rien que cette sculpture est dans le Sanctuaire. Quand un pèlerin se présente dans le Sanctuaire et qu’il remarque la statue de Saint Michel Archange, en face de l’image de la Mère Trois fois Admirable, il se sent calme et protégé. Saint Michel Archange est, selon la tradition de l’Eglise, le veilleur des âmes.

Cette sculpture de Saint Michel Archange comme un soldat qui combat et vainquis le dragon (Ap 13, 7-10), c’est aussi un symbole de la Mère Trois fois Admirable, la Reine de la victoire comme le dit la livre de la Genèse au chapitre 3,15. Cela a une profonde signification que dans le Sanctuaire, on y trouve la force pour vaincre les tentations et les esprits mauvais. C’est d’ailleurs un signe vivant que le Seigneur reste toujours à côté de ses enfants et qu’il leurs envoi chaque jour, les anges pour combattre à leur côté.

Pendant ces jours où l’Eglise est tourmentée par pas mal de choses mauvaises, cette sculpture peut prouver l’amour de Dieu envers son peuple et  ne doit pas être emporté par la frayeur. Le vrai sens de ce qui se passe dans le monde et dans l’Eglise doit être recherché dans l’Esprit du mal, chez l’ennemi, qui agit comme un maître du monde. Tous les chrétiens sont appelés à garder courage comme le dit le Saint Père : « Ne vous découragez pas ! Le Seigneur purifie son épouse et il nous convertit tous à lui. »

Saint Michel est le témoin de la fondation de Schoenstatt et de la première Alliance d’Amour. Il est le gardien du Sanctuaire et veille à tous ceux qui veulent se joindre à la Vierge Marie dans la construction de son royaume à partir du Sanctuaire.

 

Brigitte IRAKOZE

Laisser un commentaire