Les schoenstattiennes, jeunes et enfants étoiles de tout l’Archidiocèse Bujumbura ont effectué ce mercredi le 24 avril 2019, un pèlerinage au Sanctuaire Marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu.

Nous sommes 9heures, la chaleur du soleil matinal se laisse sentir. Comme d’habitude, le mouvement des pèlerins qui entrent et d’autres qui sortent du Sanctuaire se fait remarquer. Quelques vingt minutes après, ceux qui sont dans le Sanctuaire et même ceux qui font leur méditation à l’extérieur, entendent de loin les voix des chansons au rythme des tambours. Petit à petit, les voix s’approchent.

Un bon groupe des jeunes filles et de fillettes franchissent l’entrée principale de Mont Sion en chantant « nous venons chez toi ô Marie ». La joie de leur présence au Sanctuaire se constate rapidement. Après un moment de qualité dans le Sanctuaire, elles se sont rendues dans la salle Saint Vincent Pallotti pour suivre une instruction. La majorité porte des foulards du Mouvement.

Fidèle HAVYARIMANA: “Nous faisons l’alliance d’amour par amour”

Ce n’est qu’après une animation et une prière que Fidèle HAVYARIAMANA un des secrétaires du Mouvement au niveau national  se présente pour un enseignement. Il s’est  basé sur le Thème de l’année pour toutes les branches : « Dans l’alliance d’amour avec Marie, bâtissons une famille fidèle au charisme du Père ». Quand il leurs explique les vocables rencontrés dans ce thème, Fidèle demande: « Qu’est-ce que l’alliance d’amour ? Pourquoi faisons l’alliance d’amour ? C’est quoi le charisme ? »

En répondant à toutes ces questions, il enrichit son instruction par un dialogue question-réponse. « L’alliance d’amour est un engagement que chacun fait de sa propre volonté avec la Mère de Dieu, dit-il. Il ajoute que cet engagement se fait par amour : « Nous faisons l’alliance d’amour pour manifester l’amour que nous avions envers notre chère Maman du ciel ». Pour Fidèle, c’est aussi un moyen de demander une protection à la Sainte Vierge : «  L’alliance d’amour est une occasion pour nous, de prouver à Marie que nous avions besoins de son aide, a-t-il martelé.

En ce qui est du charisme, il a fait savoir à ces filles que c’est quelque chose de plus important car c’est une opinion qui peut éclairer qui veulent marcher dans la bonne voie.

Pendant qu’il parle, il a été interrompu par le chant pour accueillir les autres membres qui arrivent, venant de Mutumba. Elles aussi viennent en chantant. Elles ont été chaleureusement accueillies par leurs amies, qui ont pleinement occupé la salle jusqu’à l’extérieur.

La messe présidée par le Père Léonce NTAKIRUTIMANA a suivi cet enseignement dans la Chapelle Eucharistique. Il a rappelé à ces fidèles participants que l’objectif  de leur pèlerinage n’est autre que de remercier le Seigneur pour tous les dons et grâces reçus l’année apostolique qui s’écoule et de demander forces et bénédiction pour l’année nouvellement amorcée.

Dans son homélie, il leurs a dit que quand quelqu’un croit de tout son cœur que Jésus est ressuscité, sa vie change automatiquement : « Nous avons eu le temps de contrôler notre vie, et aujourd’hui nous venons rendre grâce à Jésus pour sa victoire qui est aussi celle de Marie sa Mère.»  Selon lui, Jésus est Victoire, Marie est la Reine de la victoire.

La sainte Messe a été clôturée par une procession vers le Sanctuaire, là où elles ont reçu une bénédiction finale après quelques prières. Elles ont eu le temps de chants et danses devant le Sanctuaire avant de retourner  tout joyeuses à 14heures.

 

Brigitte IRAKOZE