Le vendredi Saint est une journée par excellence dans la vie chrétienne, c’est  là où se fonde la foi chrétienne. Toute l’Eglise célèbre avec un grand amour et méditation, le mystère de la Passion du Christ Jésus.

Le Sanctuaire Marial de Mont Sion Gikungu a célébré ce 19avril 2019 la Passion du Seigneur, les cérémonies qui ont été commencées par une prière  qui a pris une longue trajectoire, en méditant sur chaque station du chemin de la croix.

Il est 15heures au Mont Sion Gikungu. Tous les fidèles participants se rassemblent devant l’entrée principale pour commencer le chemin qui nécessite la sortie, en dehors du Sanctuaire. Ils prennent alors la route, en méditant  les paroles et les belles mélodies chantées par la chorale Sainte Maria Goretti. Ce n’est que 17heures qu’ils ont pu regagner Mont Sion.

Les rites du Vendredi Saint

Après le chemin de la croix, commence la première partie. Les prêtres se prosternent devant l’autel et les fidèles se mettent à genoux, signe de la reconnaissance de leurs péchés et aussi d’humilité.

Après la lecture de la parole de Dieu et l’Evangile, le Père Félicien NIMBOANA a exhorté les participants les suppliant à manifester l’amour : « Je ne veux que me résumer en trois points : le jardin, la parole qui a été dite par Pilate « voici l’homme » et enfin, « ils regarderont celui  qu’ils ont transpercé». Au début de l’Evangile d’aujourd’hui et même à la fin, Jean parle du jardin. Quelle est alors la signification de ce vocable ? Le péché originel qu’ont commis les premiers hommes, c’est qu’ils ont mangé le fruit de l’arbre que Dieu leurs avait interdit dans le Jardin d’Eden. Et voilà que Jésus nous a délivrés sur l’arbre, la croix, et il a été enseveli dans le jardin.

La deuxième parole ; « voici l’homme ».Jésus a voulu porter sur lui les péchés du monde entier, raison pour laquelle il a été méprisé par tous, y compris Pilate qui l’a donné aux juifs pour le crucifier.  Tout proche de toi il y a l’homme. Qui est alors cet homme dans ta vie ? C’est celui que tu méprises, que tu rejettes, qui n’a plus de valeur devant toi. C’est bien l’homme que tu cherches chaque fois à faire périr, celui qui ne partage pas les mêmes idées que toi, lui qui n’est pas de ton ethnie ou bien de ta race. C’est le Dieu qui s’est fait homme ! Tout homme est enfant de Dieu, quelque soi ce qu’il est ou ce qu’il a.

La troisième chose : « Ils regarderont celui qu’ils sont transpercé ». Nous allons adorer la croix de Jésus, ce Jésus qui a été transpercé à cause de nos péchés. Mais ce qui est évident, Jésus ne nous rejette pas. Le Satan nous trompe tous les jours, et pour retrouver la vie et le salut, nous regardons Jésus sur la croix. Aujourd’hui, la croix est dans le cœur de chaque chrétien comme signe du Salut parce que la vie n’est pas du tout facile en l’absence de la croix.  La croix n’est pas synonyme des malheurs ! Nous sommes appelés à accueillir ce qui nous arrive de mal  avec amour, comme ça, notre malheur devient la croix qui nous fait arriver à la gloire.

Après, les Prêtres et les participants se sont mis à genoux devant la croix avant de passer à la communion.

Les cérémonies ont pris fin 2Oheures dans le silence absolu.

 

Brigitte IRAKOZE

 

Laisser un commentaire