Depuis le lundi 15 avril 2019, au Mont Sion Gikungu, le centre Joseph Engling a accueilli une soixantaine des jeunes garçons de la branche masculine, chefs du Mouvement Apostolique de Schoenstatt dans tous les diocèses, pour une retraite de Pâques qui s’organise, une fois l’année.

Ils ont été bien accueillis le mardi 16avril par l’Aumônier Dirigent National et Régional de la famille de Schoenstatt le Père Longin NTIRANYIBAGIRA, avant de participer à la première conférence, animée par le Père Léonce NTAKIRUTIMANA. Le thème est le suivant :

le Père Léonce NTAKIRUTIMANA

Le Sanctuaire de Schoenstatt notre trésor. Les explications satisfaisantes ont été données à ces jeunes par le conférencier, pour connaitre profondément ce que le Sanctuaire : «  Dans le Sanctuaire, nous rencontrons Dieu lui-même, et lui nous aide à rencontrer et aimer nos prochains. » Selon lui, voilà l’importance du Sanctuaire pour chaque chrétien. Il ajoute que pour les Schoenstattiens, le Sanctuaire est la source de grâces : « Le premier trésor est Marie et nous la rencontrons dans le Sanctuaire. »

Il a aussi expliqué comment le Sanctuaire est le berceau de la sainteté. « Dans le Sanctuaire, il y a la Sainte Vierge dit-il. Et c’est bien lui qui nous aide à excéder  et à vivre cette sainteté. »

Les participants au camp

Le conférencier à rappeler que le Sanctuaire est le lieu de pèlerinage et de grâces. « Dans le Sanctuaire déclare-t-il, la Mère de Jésus nous comble ses grâces, surtout la triple grâce telles : l’enracinement, la transformation intérieure et la fécondité apostolique. »

Il a terminé en invitant ces jeunes à faire chez eux le Sanctuaire afin d’y recevoir toutes les grâces, surtout pendant cette année jubilaire.

Le mercredi 17avril, encore dans la salle du centre Joseph Engling, les jeunes garçons s’y sont rencontrés pour une petite animation avant de suivre la conférence du jour, dispensée par Fidèle BARINAKANDI, un des secrétaires du mouvement dans la branche masculine avec comme thème : Le Sens de l’autorité à Schoenstatt.

Fidèle BARINAKANDI

Leur expliquant ce qu’est l’autorité, il leurs a rappelé que le chef est celui qui est à la tête, celui qui sait, qui a la volonté et qui aide les autres. Une question leurs a été posée : « Quel est votre objectif en général ? Selon lui, ils ont une mission que leurs a confié le Christ à travers son serviteur le Père Fondateur : « Dieu nous a confié une mission de servir les autres » Comme le dit Fidèle, un bon chef doit se mettre devant et non derrière : « Nous ne sommes pas les autorités pour donner des ordres, mais nous devons nous mettre devant pour montrer un bon exemple. »

Comme dans Schoenstatt chacun est responsable de lui-même dans ce qu’on appelle auto-éducation, le conférencier a conseillé ces jeunes chefs de mettre la main dans la pâte. : «  Ne laissez pas les autres faire pour vous, soyez par contre de bons exemples dans l’apostolat. »

Il a terminé son instructions  sur les trois caractéristiques d’un bon chef selon le Père Joseph Kentenich : la fidélité pastorale, le dévouement dans l’apostolat et enfin le partage des responsabilités.

Signalons que ce camp de formation prendra fin ce jeudi saint le 18 avril 2019

 

Brigitte IRAKOZE