Les Mères de Schoenstatt, la branche masculine et  la branche féminine de la Région Mutumba, ont offéctué ce samedi la 13 avril un pèlerinage au Sanctuaire Marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu.

Il est 9heures du Matin. Accompagnés par la Sœur Marie Claire BARAGASIKA, plus de soixante jeunes filles et garçons pénètrent au Mont Sion. Et une cinquantaine des mères de Schoenstatt arrivent, avec la Sœur Marie Aline HAVUGIYAREMYE, responsable de cette branche au niveau national.

Groupe par groupe, ils entrent dans le Sanctuaire. Les jeunes ont eu le temps de remercier Jésus et sa Maman avant de se rencontrer dans l’une des salles du centre Joseph Engling. Quant aux Mères, elles ont emprunté le chemin de la foi de Marie en chantant des louanges à Marie au rythme des tambours, lequel chemin leur ont fait arriver au Sanctuaire. La sœur Marie Aline leurs a souhaité chaleureusement la bienvenue et elles ont prié ensemble avant de se rendre dans la salle Saint Vincent Pallotin pour une instruction.

Dans son enseignement, la Sœur responsable a beaucoup insisté sur la période du carême dans laquelle est toute l’Eglise : « Nous sommes dans la période délicate et favorable et nous sommes invités à vivre la prière, le jeûne, l’aumône. » Elle a aussi rappelé à ces participants que pour devenir humbles comme Jésus le demande, il faut prendre Marie comme exemple : « La sainte Vierge est notre exemple dans la foi, si nous la suivons nous n’aurons rien à craindre, et elle nous aidera à atteindre un niveau satisfaisant dans la sainteté. »

Parlant du Sanctuaire vers lequel elles se sont précipitées, la sœur a évoqué les trois grâces que donne Marie dans le Sanctuaire :- la grâce d’enracinement, celle de la transformation intérieure et enfin, la grâce de fécondité apostolique.

La sœur Marie Louise HARERIMANA, chargée de l’apostolat des pèlerins, a elle aussi eu l’occasion d’informer ces Pèlerins que les deux Sanctuaire sont dans l’année jubilaire l’un de 25ans, l’autre de 50ans. «  Que cette année soit une année de grâces et de bénédictions pour tous les schoenstattiens en particulier et tous les pèlerins en général, dit-elle.

Midi sonne. Ceux qui sont dans la salle du centre Joseph Engling et ceux qui ont occupé la salle Saint Vincent Pallottin, se rencontrent dans le Sanctuaire pour la sainte eucharistie, après le sacrement de  réconciliation. Le Père Longin NTIRANYIBAGIRA Aumônier Dirigent  National et Régional du Mouvement Apostolique de Schoenstatt l’a présidée. Dans son introduction, il a déclaré sans aucun doute que la Reine du ciel est contente de ces pèlerins car selon lui,  ils  débutent la semaine sainte avec leurs contributions au capital de grâces.

HOMELIE

Dans son homélie, il a insisté sur la splendeur de Dieu qui aime ses enfants d’un amour inconditionnel. «  L’amour de Jésus nous rassemble et nous fait les enfants bien aimés de Dieu son Père. Dans son salut nous sommes libres ! Il a invité ces fidèles à former par amour de Jésus une famille unifiée qui s’entraide mutuellement comme le Père Joseph Kentenich, fondateur de la famille de Schoenstatt l’avait dit. Selon lui, le capital de grâces doit être remplit au jour le jour par la contribution des Schoenstattiens. « Le capital de grâces est là pour nous, nous devons le remplir, ainsi il a mis au point son homélie.

Après la messe, ils ont continué avec les échanges en groupes avant de faire le retour à 14heures et demie. Ils sont heureux.

 

Egide SIMBARE

Laisser un commentaire