Depuis la naissance de Jésus, Marie ne s’était en aucun cas séparée de lui. Elle l’avait accompagnée  jusque sous la croix.

Sur la croix, Jésus avait  donné tout son être et n’avait pas hésité de donner le trésor qui lui restait: Marie sa mère chérie. Comme au commencement de sa vie publique, sa mère est aussi présente à cette dernière heure et au sommet de son ministère. Pour Marie sous la croix, Jésus a un dernier mot dans son heure de la mort, une mission permanente: il dit à sa mère en regardant le disciple : « Femme, voici ton fils. » Cette femme dont sa tâche jusqu’à présent était la mère de Jésus, reçoit une nouvelle tâche maternelle envers le disciple que Jésus aimait et ce dernier représente toute l’humanité.

Jésus avait voulu partager sa mère avec tout un chacun et de ce fait, tous les chrétiens sont devenus frères et sœurs du sauveur et temple de l’Esprit Saint.

Voilà pourquoi la mère du Christ Jésus reste toujours tout près de ses enfants. Elle les aime comme elle le fait chez son fils. Celui ou celle qui accepte cette relation, elle devient pour lui une mère digne.

La mère de Jésus est l’exemple de toute l’Eglise pour signifier tous les chrétiens. Elle avait accompagné son fils jusqu’à l’agonie, le soutenant et l’encourageant. Chaque chrétien peut alors se demander : «  si Marie est mon exemple, fais-je comme elle en approchant ceux qui souffrent ?

Le cœur de Marie la Vierge, sa volonté et tout son être ont laissé Jésus son Fils se donner comme sacrifice en la rémission des péchés, dans l’objectif de laisser se réaliser la volonté divine dans sa vie.

Chaque chrétien est appelé, à l’exemple de la Vierge, à consoler ses proches en leurs peines et les soutenir dans le combat de la vie, pour qu’ils puissent mettre leur confiance en Dieu.

Dans cette période plus qu’ordinaire, Marie que les pèlerins rencontrent ne leur enseigne que ceci : « sois courageux devant tous les épreuves et consoles tes frères et sœurs. »

NIYONKURU Lydia que nous avons  rencontrée, venant du Sanctuaire le matin de ce jeudi 14 mars 2019, nous a dit quelque chose : «  je fréquente le Sanctuaire, mais par excellence pendant ces jours du carême. Quand je suis au Sanctuaire, je réfléchie calmement sur l’amour de la Vierge envers son fils. Cet  amour m’inspire énormément et je sens en moi la profonde émotion qui m’invite à le manifester moi aussi  envers mes proches. Comme Jésus nous le demande aujourd’hui, nous voulons chaque fois être servis par les autres. Il nous invite alors à faire à nos amis ce que nous voulons qu’ils fassent aussi pour nous. »

Selon lui, tous ceux qui connaissent qui est Marie devraient la suivre comme leur exemple, surtout dans les moments de dures épreuves tout étant courageux et patients.

 

Brigitte IRAKOZE

Laisser un commentaire