La ligue des mères de Schoenstatt a effectué ce samedi le 9 mars 2019, un pèlerinage au Sanctuaire marial de schoenstatt Mont Sion Gikungu, dans l’objectif d’accueillir  les futures alliées, et aussi recevoir en totalité les grâces de la Mère de Dieu dans cette année jubilaire du Sanctuaire.

Il est 9heures, les voix douces d’une belle mélodie se laissent entendre depuis l’enclos de Mont Sion. Ce sont les mères alliées et celles qui s’y préparent, formant la ligue, qui viennent en pèlerinage.

Le chemin Marial qu’elles ont  emprunté leurs a  fait entrer au temple de Dieu, le Sanctuaire de la Mère Trois fois Admirable qui les attend chaleureusement. Elles y vont de compagnie avec la Sœur Aline HAVUGIYAREMYE responsable de la ligue. Après un moment de qualité dans une prière, elles sont retournées en chantant, où commence le chemin marial, devant la   première station dudit chemin.

Aidées par la sœur Marie Louise HARERIMANA, elles ont eu le temps de méditer sur ce chemin, en recevant des explications sur chaque sculpture. Les unes griffonnent quelque chose sur  leurs carnets, d’autres regardent les yeux grandement ouverts, ce qui est gravé sur les planchettes. De station en station, elles avancent.

Vers la salle saint Vincent Pallotti

De nouveau encore, elles finissent leur petit pèlerinage dans le Sanctuaire avant de se rendre dans la salle saint Vincent Pallotti, après une petite méditation. Elles y vont en chantant des cantiques à Marie.

Dans la salle : Conférence avec la sœur Louise

Après avoir leurs souhaité la bienvenue, la sœur leurs a expliqué en peu de mots les origines de l’appellation Mère Trois fois Admirable(MTA), la mère de Ingolstadt avant d’entamer le thème : « comment prier en méditant sur la vie de la Vierge Marie ? Méditation sur les stations qui font le chemin de la foi de Marie.

Selon la sœur, quatre points peuvent aider à y parvenir :

  • La lecture de la parole de Dieu qui illustre l’évènement : les stations qui forment le chemin marial sont simplement bibliques. Chaque station est illustrée par un passage biblique. Quand quelqu’un prie alors, il prend un temps de lire et de méditer sur cette parole.

 

  • Le regard fixé sur l’image : quand les yeux sont fixés sur quelque chose et surtout sur l’image ou la photo, il y a une communication entre les yeux et le cerveau, de là est née alors l’idée de quelque chose.
  • Après avoir regardé attentivement l’image, le silence méditatif est obligé pour accueillir en soi ce qu’on vient de lire et observer.
  • La prière et la dernière étape, pendant laquelle, un pèlerin fait son examen de conscience pour voir où il en est et enfin prendre sa décision.

Tout commence au Sanctuaire et prend fin par là. Après cette instruction, elles se sont rendues au Sanctuaire, là où elles ont clôturé par la prière leur pèlerinage.

Elles se disent satisfaites de ce pèlerinage.

Signalons qu’il y a  non seulement des hommes qui ont profité en se joignant à elles, mais aussi d’autres fidèles en sont  bénéficiaires.

 

Brigitte IRAKOZE

Laisser un commentaire