La Mère de Dieu prend soin de ses enfants et leur facilite le contact personnel et intime avec le Dieu trinitaire afin d’accomplir sa volonté. Le secret est simple, c’est l’amour filial envers Marie, elle qui ouvre les portes des cieux.

Le Sanctuaire Marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu est comme un dispensaire des âmes, les fidèles y viennent chaque fois à triple objectifs :

  • Demander grâces et bénédictions. Sans doute, ils retournent après avoir vu se manifester la puissance divine dans leur vie pour la seconde cause ;
  • Le remerciement. Cela se fait de diverses manières selon les individus :-en paroles, par des prières de louanges et d’action de grâce, quelqu’un peut exprimer sa gratitude ; -par offrande : d’autres préfèrent offrir de bons bouquets à la Mère, ou bien donnent une partie de leurs possession.
  • Par promesse. Il y a aussi qui remercient en promettant quelque chose à faire comme bonne action ou en s’engageant à renoncer à des habitudes et comportements qu’il juge bizarres.

Tous ces trois disent comme la Sainte Vierge « le Puissant fit pour moi des merveilles ; saint est son nom ». Cela concorde avec la triple grâce que les pèlerins reçoivent dans cette source qu’est le Sanctuaire.

Aussi comme le patient devant le docteur raconte tout son état de santé, les pèlerins devant la Mère de Dieu n’hésitent pas à montrer leurs faiblesses.

La Mère Trois fois Admirable est comme un ami intime pour les pèlerins. A son ami, on partage aisément ses joies et ses peines, et il se réjouisse avec lui ou le console. Marie partage la joie avec ses enfants dans le Sanctuaire et elle les attend aussi pour une consolation mère-enfant.

Le Sanctuaire est un lieu où s’observe les miracles, pas tellement extérieurs, physiques, mais surtout intérieurs, psychiques et spirituels. C’est dans ce lieu où la grâce de conversion est donnée gratuitement à chaque pèlerin, par le Christ à l’intercession de la Vierge.

Le Sanctuaire devient de ce fait un endroit où la Mère de Dieu donne naissance à un homme nouveau des temps nouveaux. N’importe quel pèlerin est convaincu que le Sanctuaire est un abri où Dieu et la Mère donne audience, qu’on est écouté, exaucé, encouragé, transformé et de nouveau envoyé. C’est ainsi que celui qui a visité le Sanctuaire à cœur ouvert, devient apôtre comme la Mère de Jésus. Voilà la grâce de fécondité apostolique.

Celui qui a rencontré le Christ dans le Sanctuaire ne reste pas muet, il le rend grâce au milieu des nations et annonce à tous  ses voisins et amis, ses bienfaits.

Ces jours  de la période délicate du carême que commence toute l’Eglise le mercredi 6 mars 2019, la Mère incomparable va accueillir et prendre par la main tous ceux qui viendront à sa rencontre et les conduira à son Fils divin. Ensemble, ils chemineront dans l’Esprit sur la route vers le Père.

 

Brigitte IRAKOZE

Laisser un commentaire