C’est un rendez-vous qui a été attendu chaleureusement et par les fidèles de la paroisse Muyaga et par les fidèles du Sanctuaire Marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu. L’heure est en fin arrivée, le Sanctuaire Marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu a effectué un pèlerinage au Sanctuaire « Sacré cœur de Jésus » appelé ku buruhukiro, dans la paroisse Muyaga, diocèse Ruyigi, en Pronvince Cankuzo, ce samedi le 2mars 2019.

De Bujumbura à Muyaga     

Tout  commence dans le Sanctuaire et se termine dans le Sanctuaire. Certains pèlerins ont anticipé, avant même que l’aurore ne soit tombée, ils sont déjà là. Ils attendent l’arrivée des autobus. 6heures tombent pile. Les 6 automobiles dont 4autobus font klaxon au portail de Mont Sion : les uns des fidèles qui se sont rendus au sanctuaire pour saluer la Mère et son Fils, quand ils saisissent le bruit des voitures, ils se précipitent vers le parking. Quelques minutes après, le chef de chaque bus  commence à leurs montrer les places. Ils s’assoient. Il y a l’auto nommé saint Matthieu, saint Marc, saint Luc, saint Jean et saint Paul. Le père Léonce NTAKIRUTIMANA passe par chaque voiture, il fait la prière et donne la bénédiction.6heures et demie du matin, les véhicules se mettent en route. Devant, c’est la voiture bien ornée, qui transporte l’image de la Mère Trois fois Admirable.

En plein pèlerinage

C’est la prière en commun. Dans tous les véhicules, le programme est le même. Au cours de la route, les pèlerins ont pris un moment de silence et de méditation, avant de commencer l’animation libre et la récitation du premier chapelet. Après le chapelet, un moment de chants et danses. Ils sont vraiment dans la joie. Le temps a été aussi prévu pour le dialogue amical. Ils sont arrivés à Muyaga après avoir terminé le saint rosaire.

A Muyaga

Ils y sont  à 11heures. Chaleureusement, ils ont été  accueillis avec des danses et des chansons par les chrétiens de Muyaga, avant qu’officiellement, le curé de la Paroisse Abbé CAMBARA Aloys, leur souhaite un grand bienvenu. Tout de suite, ils ont pris les places. Après avoir fait la présentation des prêtes qui ont été là, le curé de la paroisse a donné en détail tout l’historique du lieu, avant d’escalader la montagne avec les pèlerins pour leurs expliqué chaque symbole. «  La croix de Muyaga et l’autel ont été les premiers symboles après la croix de Misugi bénie le 19 mars 1897, comme symbole de la mission à quelque 23km de Muyaga, a-t-il martelé. Comme l’a signalé le curé, le sanctuaire est tel le mont Thabor, trois cases y sont construits : la case de Jésus, celle de Moise et celle de Elie.

Les lieux visités

les fidèles devant la statue du Sacré coeur

Les pèlerins ont pris chemin vers la montagne où ils ont eu le temps de contempler la splendeur du sacré cœur de Jésus qui éclaire les monts. Ils ont prié et confié  à Jésus leurs intentions par de petits texto. Malgré la fatigue, ils ont  prolongé vers la croix de Muyaga, avant de descendre  de l’autre côté, vers la statue du cœur immaculé de Marie. Là aussi, ils ont pris quelques minutes pour saluer la Mère de Dieu.

La sainte eucharistie

la chorale saint Augustin

Apres cette visite dirigée, les pèlerins ont descendu vers le sanctuaire, lieu de la messe. La chorale saint Augustin entame le chant d’entrée. Abbé Aloys l’a présidée en compagnie de cinq autres. Dans l’introduction il a manifesté sa joie qu’il partage avec tous les chrétiens de sa paroisse, d’accueillir les prêtres, les diacres, les consacrés ainsi que les laïcs. « La vierge Marie est venue visiter son fils Jésus. Même dans les cieux, c’est la joie. Remercions le Seigneur,» a déclaré le célébrant.

Homélie

Abbé CAMBARA Aloys

Dans son instruction, Il a beaucoup insisté sur le point suivant : « comme Marie et avec Marie, venez,  restons toujours tout près de Jésus.

« Vous avez demandez comme les grecs si vous pouvez voir Jésus. Et nous, nous lui avons dit aujourd’hui que vous êtes là. Il nous a alors répondu : voici venue l’heure où doit être glorifié le Fils de l’homme. »

« Comme tous les autres ont déjà vu se manifester la Puissance divine sur ce mont, vous aussi vous n’allez pas retourner  bredouilles. » a-t-il continué.

En se basant sur l’Evangile du jour, il a expliqué que les mains du Seigneur guérissent et restituent  à l’homme la valeur et l’honneur. « Ces mains de Jésus qui bénissent les enfants, ces mains qui multiplient les pains, ces mains qui sauvent les morts, ils vont nous bénir nous aussi sur ce mont. » Il a terminé son enseignement en invitant tout un chacun à rester toujours à coté de Jésus comme Marie : « La Vierge Marie ne se sépare et ne se séparera jamais de son fils. Qu’elle soit notre exemple et qu’elle intercède pour nous. »

Sous le ciel nuageux, la messe a continué normalement. Pendant l’offertoire, le prêtre a mis au feu les lettres qui ont été adressées à Jésus et à sa mère, avant d’offrir sur l’autel le sacrifice de toute l’Eglise.

Après  la communion, ils ont fait ensemble une prière pour se consacrer au sacré cœur de Jésus, avant d’écouter l’allocution du Père Longin NTIRANYIBAGIRA, le vice-Recteur du Sanctuaire Marial de Schoenstatt : « Je n’ai d’autres mots que  remercier le Seigneur, ce jour où sa Puissance s’est manifestée. Je remercie de tout cœur les serviteurs du Sacré cœur. La majorité de nous n’avait appris ce lieu que dans le cours d’histoire, aujourd’hui nous sommes heureux. Nous sommes ici parce que nous sommes dans l’année jubilaire de 25 ans du  Sanctuaire de la Mère trois admirable de Schoenstatt. Tout au long de notre chemin, nous n’avons pas cessé d’exprimer notre joie comme la Vierge en disant « le Puissant fit pour moi des merveilles ; saint est son nom. » Nous avons voulu alors commencé à la source de tout, au sacré cœur de Jésus. La Mère Trois fois Admirable de Schoenstatt est en visite au Sanctuaire de son Fils. Nous sommes tellement heureux de cette union entre la Maman et son Fils. Mon souhait est que chaque année, Marie vienne visiter son Fils. »

L’image de la Mère Trois fois Admirable a été donnée aux fidèles du Sanctuaire Sacré cœur de Jésus, comme symbole de ce pèlerinage.

Le Curé Recteur du Sanctuaire a vivement remercié tous les pèlerins : « Nous sommes fiers de votre pèlerinage, nous accueillons comme Jean la Mère de Dieu, quand Jésus la lui donna sous la croix. »

Après, il a invité tous les prêtres présents à donner la bénédiction finale aux fidèles.  Ils ont mis au point leur pèlerinage dans l’Eglise de la Paroisse Muyaga, là où ils ont contemplé la croix de Misugi et bien d’autres signes avant de prendre chemin de retour 15heures précises.

AU cours de la route, ce ne sont que les chants de louanges et de remerciements. Ils sont arrivés au Mont Sion Gikungu 20heures et demie et ont reçu la bénédiction de la part du Père Léonce NTAKIRUTIMANA dans le Sanctuaire.

Signalons que le Sanctuaire « Sacré cœur de Jésus » Muyaga, a été béni le 5 juin 2016.

Brigitte IRAKOZE

Laisser un commentaire