Elles ont bien mis les foulards du mouvement apostolique de Schoenstatt. Arrivées au Mont Sion Gikungu 9heures quelques vingt minutes, elles ont emprunté  en chantant le chemin marial qui leurs a fait entrer dans le Sanctuaire de la Mère de Dieu. Elles ont eu un temps de prière avant de se rendre dans la salle Saint Vincent Pallotti pour un enseignement.

Après une prière, la Sœur Marie Louise HARERIMANA, une des Sœurs de Marie de Schoenstatt leurs a accueilli pour leur partager ce thème : Marie, exemple de la patience. Avant de débuter ce sujet, elle leur a expliqué l’objectif de faire un pèlerinage : « Quand nous effectuons un pèlerinage, c’est avec trois objectifs :- le sacerdoce : celui qui effectue un pèlerinage vient comme celui qui offre un sacrifice,- il vient comme celui qui travaille, pour montrer que sur cette terre il est utile ;- qui fait un pèlerinage devient prophète : pendant ce pèlerinage, il puise les forces pour aller former un homme nouveau dans une communauté nouvelle. »

La sœur a révélé à ces filles  les  bonnes habitudes qui ont caractérisé la vie de la Vierge Marie telles que : l’obéissance, l’humilité, la gratitude, le bien être d’autrui, la patience. « Voilà une femme digne de son nom » a martelé la Sœur. Selon lui, la Vierge Marie est l’exemple de la patience par le fait qu’elle recevait tout ce que lui disait le Seigneur au fond de son cœur. Leurs expliquant l’humilité, elle leurs a dit que la simplicité est très différente de l’humilité : « L’humilité est simple, mais la simplicité est difficile à acquérir. » la simplicité est d’après Sœur Louise « être qui on est, se comporter comme on est, être soi-même.

En ce qui est de la gratitude, la sœur a livré à ces jeunes filles un secret : « celui qui ne manifeste pas la gratitude se renferme dans la solitude et dans la tristesse. » C’est ainsi qu’elle leurs a demandé à prendre chaque fois un temps de silence, pour contempler le Seigneur à travers ses merveilles dans leurs vies et chanter magnificat comme la Vierge Marie.

L’objectif du pèlerinage

Elles sont venues de presque toutes les paroisses proches du Sanctuaire pour bénéficier en effectuant un pèlerinage, les grâces de la Mère Trois fois Admirable pendant cette année jubilaire. Comme nous l’a dit Sœur Marie Fabiola NIZERIMANA responsable de la branche, elles sont aussi venues dialoguer avec la Mère de Dieu : «  Nous nous rencontrons chaque dernier samedi du mois pour un enseignement. Mais aujourd’hui nous avons jugé bon faire ce pèlerinage pour recevoir en abondance les grâces de notre chère Maman, cette année jubilaire de son Sanctuaire. »Elle a aussi ajouté qu’elles ont voulu rencontrer Marie, pour nos seulement lui présenter leurs remerciements, mais aussi lui montrer leurs joies et peines.

Signalons qu’elles ont clôturé leur pèlerinage 13heures, là où elles en ont commencé : dans le Sanctuaire

 

Brigitte IRAKOZE

Laisser un commentaire