Chaque chose a son début et sa fin. Et quand on effectue un voyage, l’espérance est d’arriver à destination. C’est comme si quelqu’un envisage un projet quelconque, son plus grand désir est d’aller jusqu’au bout afin d’atteindre l’objectif. De même, le chemin Marial qu’empruntent ceux qui effectuent le pèlerinage au Sanctuaire Marial de Schoenstatt,  se termine au Sanctuaire.

La destination de Marie après le parcours terrestre a été le ciel. La Mère de Dieu fait homme, ne devait pas périr dans la terre. Après sa mort, elle a été portée corps et amé au ciel.  A côté de ce miracle, Marie a reçu une couronne de gloire  auprès de son fils, comme nous le représente cette scène. Pour comprendre cet acte, nous devons d’abord avoir une idée sur l’Assomption. Quand l’Esprit Saint a été donné à l’Eglise, beaucoup de mystères ont été compris. De l’Esprit Saint est jaillie une lumière illuminant la nuit, et a éclairé les hommes de l’Eglise. Le couronnement se comprend avec l’Assomption.

C’est la dernière scène qui nous fait penser au but ultime de la vie de la Vierge Marie. Marie  avait été choisie avant même sa naissance et s’est comportée selon la volonté de Dieu durant toute sa vie. Elle est purement sainte. Voilà alors, elle reçoit la récompense.

Ça nous encourage, disant le Père Longin  NTIRANYIBAGIRA un des Pères de Schoenstatt à Mont Sion Gikungu. Et nous autres, nous avons été appelés à conquérir la sainteté pour qu’un jour, nous puissions recevoir la couronne de gloire dans le royaume du Père. De ce fait, nous sommes invités à prendre Marie comme bon exemple. »

Selon lui, avant d’entrer au Sanctuaire, le temple de Dieu, il nous  faut une méditation sur cette scène et nous devons savoir que, en franchissant cette porte du Sanctuaire, c’est comme si nous entrons au ciel. Le Père Longin a rappelé les trois grâces que nous recevons dans le Sanctuaire à savoir: la grâce d’enracinement, grâce de conversion et celle de fécondité apostolique. La sculpture de la quinzième station se remarque sur la porte du Sanctuaire.

Signalons que ce Sanctuaire même est dans son année jubilaire avec le devise suivant : Le Puissant fit pour moi des merveilles, saint est son nom. (Luc 1, 49). Il va fêter 25ans  d’existence le 23 octobre 2019.

Brigitte IRAKOZE

Laisser un commentaire