Le Sanctuaire Marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu a célébré avec toute l’Eglise entière l’Eucharistie de ce dimanche le 27 janvier dans une messe qui a débuté 9heure et demie. Le Père Herménégilde COYITUNGIYE, un des Pères de Schoenstatt l’a présidée.

Il est 9heures quinze. Un bon nombre de fidèles abordent l’entrée principale, les uns dans leurs voitures, les autres à pied, ils se pressent. Les hommes, les femmes, les gamins et les jeunes entrent massivement dans l’Eglise. 9heures trente, les cloches carillonnent. La chorale Santa Maria entonne un chant d’entrée.

« Nous sommes venus, hommes et femmes, filles et garçons écouter le Seigneur comme la foule que va nous dire la première lecture. » Tels sont les propos du célébrant en guise d’introduction. «  Nous sommes présents devant le bon Dieu pour dire merci puisque nous sommes presque à la fin de ce premier mois de l’année, a-t-il ajouté.

le Père Hérmenegilde: »la parole du Seigneur est la vie »

Il a beaucoup basé son homélie sur les commandements du Seigneur. Se référant à la première lecture du livre de Néhémie qui raconte comment les Israélites avaient écouté du prêtre Esdras la loi du Seigneur, «  Nous sommes telle cette foule aujourd’hui, nous voulons que le livre soit ouvert pour nous, a-t-il déclaré. Il a alors invité chacun à ouvrir le livre de  son cœur pour lire la parole du Seigneur car selon lui, la loi du Seigneur a été grattée dans son cœur.

Le célébrant n’a pas hésité à dire qu’il  se manifeste ces temps présents des faux prophètes qui dictent des fausses lois, et de ce fait, les chrétiens ne savent pas où aller. Mieux est de suivre le Christ, éclairé par l’Esprit Saint. « Permettez-moi de revenir sur les dix commandements et  laissez-moi vous dire que ces derniers sont grattés dans nos cœurs ». Il a alors expliqué chaque commandement et il a rappelé que tous les dix commandements s’agglomèrent en un seul, l’Amour.

D’après le Prêtre, les commandements de Dieu nous unis et nous devenons chacun membre de l’autre, comme le dit saint Paul apôtre dans la sa première lettre aux corinthiens chapitre 12,12-30. Chacun a besoin de l’autre, parce que n’importe qui a ses dons propres à lui et qui peuvent aider les autres.

« Je regrette de voir comment se multiplie ce qui différencient les gens. Si ce n’est pas la race, c’est l’ethnie ou bien les partis politiques, a-t-il martelé. Il assure que tout ce qui sépare les hommes vient du Satan et  ne doute pas que ceux qui sèment les divisions travaillent pour lui.

pendant l’action de grâce

Revenant sur l’Evangile, il a expliqué que comme le Christ, chacun a été oint pour annoncer la bonne nouvelle. «  Le Seigneur nous a comblé de différents dons pour construire le monde et aider les autres au lieu d’être pour eux une occasion de chuter. « Que puisse Marie Mère de Dieu, celle qui a  cru en la Parole de Dieu intercéder pour nous ». Ainsi a-t-il conclu. La messe a continué normalement et pendant l’action de grâce, les fidèles aidés par les choristes ont  manifesté la joie et la gratitude.

Et après la messe ?

 

procession vers le Sanctuaire

Comme on aime le faire tous les derniers dimanches du mois, après la bénédiction, le célébrant a invité tous les fidèles à une procession vers le Sanctuaire. La croix devant, presque tous les participants se sont dirigés vers le Sanctuaire au rythme des chants à la louange de Marie.

Arrivés dans le Sanctuaire, ils ont récité des prières de remerciement pour les biens du mois écoulé, et aussi ils ont fait des intentions pour les bénédictions du mois à venir. Accompagné par le concélébrant, le Père Herménégilde a donné la bénédiction finale.

Brigitte IRAKOZE

Laisser un commentaire