En ce dimanche 20 janvier 2019, la messe dominicale de 9h30, à Mont Sion Gikungu, a été présidée par le Père Félicien Nimbona, Recteur du Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu en compagnie de quatre autres: Père Othmar Londolt, Abbé Martin SINUMVAYAHA;Abbé Nestor NJEJIMANAet Abbé Pascal NZEYIMANA.Plus de six mille fidèles ont participé à cette sainte eucharistie.

En introduisant cette célébration, le Père Félicien a dit que nous sommes venus pour rendre grâce au Seigneur, lui remercier pour les bienfaits qu’il nous accorde chaque jour. Dans l’évangile d’aujourd’hui, dit le Père Félicien, la Vierge Marie nous recommande de faire tout ce que son fils nous dit.

Les choses divines restent toujours nouvelles, dit le Père Félicien dans l’ homélie. On ne s’y habitue jamais et on ne peut pas les maitriser. C’est pour cela que nous devons être prudent pour les comprendre. Pour l’expliquer, le Père Félicien part des dernières lignes de l’évangile où il montre qu’il s’agit d’un symbolisme utilisé pour que les apôtres puissent comprendre ce que faisait Jésus dans noces de Cana. Ce symbolisme s’observe également dans la première lecture . Par le symbole du mariage, Isaïe réconforte le peuple d’Israël qui était désespéré pendant toute la période qu’ils avaient passés , maltraités par les Babyloniens.

le Père Félicien NIMBONA

Le Père Félicien a parlé également dans son homélie d’une vie malheureuse, celle de vivre sans foi. Lui s’étonne et ne parvient pas à comprendre des personnes qui se courbent devant les féticheurs. Celles-ci n’ont pas la foi en leur Dieu et ils subissent chaque fois des conséquences néfastes.

À Cana, la Vierge Marie était une simple invité et ne faisait pas partie du comité d’organisation. Elle a pourtant été la première à remarquer la pénurie du vin. « Elle est toujours là pour savoir tout ce dont nous avons besoin.  Elle voit dans nos coeur comme elle voit au coeur de son fils. Elle intercède pour nous.»

Pour clôturer son homélie, le Père Félicien a rappelé que nous sommes dans la semaine de l’unité des chrétiens et a invité tout le monde à prier les uns pour les autres pour aspirer à la sainteté. Il a aussi invité tous les fidèles à prier pour avoir la foi et de demander la grâce de comprendre ce que ils sont, où ils sont et qui ils sont.

Pendant l’action de grace c ‘était la joie et la chorale saint Martin s’est donné pour une meilleure célébration .

Jean de Dieu NIYONKURU

Laisser un commentaire