Il est 17h pile. La cloche du Sanctuaire sonne. La Chorale Sancta Maria entonne le chant qui marque le début de la Messe. C’est une messe de renouvellement de l’alliance d’amour qui se célèbre le 18 de chaque mois.

Le Père Longin NTIRANYIBAGIRA, Aumônier Dirigeant Régional de la Famille de Schoenstatt , qui a présidé cette messe a introduit avec la salutation schoenstattienne « Rien sans vous, rien sans nous ! » Il était en concélébration avec le Père Herménégilde COYITUNGIYE, le Père Yves IRAKOZE et le Père Léonce NTAKIRUTIMANA, tous de la Communauté des Pères de Schoenstatt.

Le Père Longin a félicité tous ceux qui étaient venus renouveler l’alliance d’amour avec la Vierge Marie. Il a ajouté qu’ils sont venus de différents coins de Bujumbura pour une double évaluation : ce qu’ils se sont convenus en date du 18 octobre 2018 quand ils se sont fixés la devise disant : « Dans l’alliance d’amour avec la Vierge Marie, bâtissons une famille fidèle au charisme du Père »; et ce qu’ils se sont convenus à l’ouverture de l’année jubilaire portant pour devise : « Le Puissant fit pour moi des merveilles ; saint est son nom (Lc 1,49) », c’était le 25 octobre 2018.

« N’oublie pas ce que le Seigneur t’a fait. » Cette phrase se suffit, dit le Père Longin dans son homélie, car en fêtant le jubilé de 25 ans du Sanctuaire, nous disons que le Seigneur nous a fait des merveilles et que son nom est vraiment saint.

Il ajoute que Jésus ne se cache jamais car il montre toujours où il est par ses grâces qu’il accorde à son peuple, et la compréhension de ses paroles nous redonne la vie, comme nous le dit le Psaume 62.

Recevoir la vie de Jésus nécessite la foi profonde et le Père Longin relate quatre choses que chaque pèlerin doit faire pour demeurer en lui:

1. Savoir où chercher Jésus ;

2. Accepter que son enseignement est la vie ;

3. Approcher Jésus pour ne pas être des observateurs ;

4. Apporter ceux qui ne peuvent pas venir au Sanctuaire sans toutefois qu’ils le demandent (prier pour les autres).

Le Père Longin continue en disant que toutes les grâces reçues au Sanctuaire sont le résultat de l’alliance d’amour avec la Vierge Marie et des contributions au capital de grâce. Il termine en disant que « Jésus nous envoie chez Marie, chez Marie c’est chez nous. Chez nous c’est au Sanctuaire. Ainsi, le Sanctuaire de Schoenstatt est chez nous ce qui démontre que Jésus, dit le Père Longin, est schoenstattien ».

Après l’homélie, le P. Longin a invité tous les pèlerins à se diriger dans la pelouse pour contribuer au capital de grâce. Différentes prières y ont été récitées et on a renouvelé l’alliance d’amour, but ultime de cette célébration.

Signalons que cette messe a vu la participation d’un grand nombre de pèlerins, estimé entre 2000 et 2500.

                                                                                                                                                                                          Jean de Dieu NIYONKURU

Laisser un commentaire