Monseigneur Anatole RUBERINYANGE en homélie du 6 janvier 2019

La célébration eucharistique de ce dimanche de l’Epiphanie du Seigneur a été présidée par Son Excellence Monseigneur Anatole RUBERINYANGE, Vicaire Général de l’Archidiocèse de Bujumbura. Toutes les paroisses du vicariat de la mairie ont envoyé des représentants qui sont des enfants mineurs pour la plupart, des enfants de l’école primaire. L’on pouvait facilement reconnaitre ces derniers par leur accoutrement combien inhabituel et distinctif d’une paroisse à une autre. Toutes les places de l’Eglise Sainte Trinité ont été quasiment occupées par ces jeunes enfants venus de dix-sept Paroisses du vicariat, (du sud au nord) : Ruziba, Kanyosha, Musaga, Kinindo, Cathédrale, Saint Michel, Nyakabiga, Esprit de Sagesse, Buyenzi, Gihosha, Aumônerie militaire, Aumônerie police, Kamenge, Ngagara, Kinama, Buterere et Gatumba. Une brève introduction annonçant la fête a été prononcée par le Vicaire Général lui-même juste au début de la sainte Messe. Les lectures du jour étaient respectivement tirés de Isaïe 60,2-6 ; Ephésiens 3, 2-6 et de l’Evangile selon Saint Matthieu 2, 1-12.

Dans son homélie, Monseigneur Ruberinyange a félicité tous les enfants venus de toutes les paroisses du vicariat de la mairie, car selon lui, nous attendons d’eux de bons exemples de conduite et en toute activité qu’ils font. Ces bons exemples se font voir chez nous en familles, à l’école et partout où nous visitons. Comme ces enfants veulent ne faire que du bien à tous, nous devons les soutenir sans faille pour ne pas être leurs causes de chute. La caractéristique de Jésus est d’être lumière, toute personne qui le suit ne marchera pas dans les ténèbres, comme les rois mages qui ont toujours été éclairés par une étoile jusqu’à la crèche où le petit Jésus dormait.

Comme Jésus est le Roi des Rois, nous devons lui présenter nos offrandes comme les mages. L’or a toujours été le symbole de pouvoir et de majesté pour des personnes riches. Jésus est donc Roi pour toujours et sa majesté n’a pas de fin. La myrrhe servait à embaumer les corps des défunts. Ceci signifie que Jésus vient toujours en confort à toute personne qui souffre. L’encens enfin était utilisé pour encenser les autels des églises en honneur à Dieu. Ce petit Jésus est celui-là même Roi de l’univers, le consolateur des souffrants et le seul Dieu qui a tout pouvoir, honneur et gloire.

L’on dit que la naissance de Jésus a provoqué colère et indignation chez Hérode qui dirigeait le pays en ce temps. Celui-là, qui avait fait tuer sa femme, toute sa famille et bien d’autres personnes, n’a pas hésité à faire massacrer tous les enfants de zéro à deux ans pensant que Jésus serait sans doute du nombre. Prions les uns pour les autres et œuvrons sans cesse pour la paix et la tranquillité des autres au lieu de leurs causer du malheur comme Hérode. Suivons plutôt l’exemple de nos enfants-mages ici devant nous qui se sont engagés à faire du bien partout où ils habitent, étudient et visitent.

Nyandwi Méthode

Laisser un commentaire