Ils remercient le Seigneur dans de chants sacrés

La soirée de ce 31 décembre a été de remerciements pour les fidèles du Sanctuaire Marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu dans une messe qui avait débuté 18heures.

« Nous venons remercier le Seigneur pour tout ce que nous avons reçu  durant toute l’année, mais nous manquons les termes. » Tels sont les propos du Père Félicien NIMBONA, le célébrant de cette Eucharistie. « Nous sommes venus,  a- t-il ajouté, parce que  l’eucharistie signifie en soi rendre grâce. »

Selon le célébrant, la bible nous enseigne trois manières pour manifester nos remerciements :

-Dans les offrandes : comme les Israelites le faisaient, celui qui remercie le Seigneur offre quelque chose, soit de l’argent, soit une partie de la récolte.

– Dans les chants d’action de grâce : comme la Vierge Marie dans le Magnificat, (Luc 1,46-55), les chants sacrés nous aident à remercier le Seigneur. Comme aussi Anne l’avait fait après avoir reçu de Dieu l’enfant Samuel. (1 Samuel 2,2-10).

-Dans les prières : les remerciements se manifestent aussi dans les prières. «  Nous passons par les prières pour dire au Seigneur ce que nous avons besoin, nous devons aussi passer par ce même chemin pour remercier Dieu après avoir reçu quoi de besoin », a ajouté le Père Félicien. Les psaumes sont d’après lui, des prières de remerciements. Il a donné comme exemple les psaumes : 17,29,33,64,75,102,103,106,110,112,123,134,135,137, ..

L’Évangile du jour nous a montré l’homme qui était venu remercier le Christ, après avoir été guéri de la lèpre. « Ce Lépreux nous enseigne, a martelé le Célébrant, de faire un retour pour rencontre Jésus et lui dire merci. »

Et la question est survenue : Te souviens-tu d’où le Seigneur t’a tiré ? Le Père a invité alors tout un chacun à se donner la réponse.  Il a continué en parlant que même si tout le reste n’a pas été bon durant toute cette année, nous avons un don essentiel, la vie. Raison pour laquelle, chacun, selon lui, doit manifester sa gratitude.

Pendant l’offrande, seules les offrandes de l’autel ont été présentées, d’autres ont été offertes pendant l’action de grâce pour  manifester  ce grand merci. C’est dans cette optique que tous les groupes apostoliques œuvrant à Mont Sion ont pu offrir quelque chose en guise de remerciements et aussi d’autres fidèles ont présenté leurs offrandes à titre individuel. Pendant l’action de grâce, c’était la joie. La messe a pris fin 20 heures et demie, dans un climat de joie et des souhaits du nouvel an les uns des autres.d

Brigitte IAKOZE

Laisser un commentaire