la chorale

Au Sanctuaire Marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu, la messe de la veillée de Noël 2018 a débuté à 18h. Elle a été dite par le Père Félicien Nimbona, Recteur dudit Sanctuaire. La fraicheur vespérale a favorisé la célébration. Tout avait été prévu pour que toute l’ambiance soit vraiment festive : Le sapin de Noël tout autour de la crèche avec tous les symboles qui doivent y être, le chœur de l’Eglise de la Sainte Trinité était très bien décoré en blanc. La Chorale Saint Nicolas de Fluë avait déployé tout son arsenal musical pour mieux agrémenter la fête.

L’homélie du Père Nimbona a été l’invitation de tout fidèle à aller à Bethléem pour rencontrer le petit Jésus qui venait de naître. Ce qui est sûr est que nous allons y voir non seulement le Petit Jésus, mais aussi la Vierge Marie, Joseph, un arbre, de la lumière qui éclaire le lieu, des bergers et même des anges.

Quelle est alors la signification de tous ces symboles ?

Il fait très froid en Europe en ces temps-ci et tous les arbres perdent tout leur feuillage. A signalé le Père Félicien. Le seul type d’arbre qui résiste au froid est le sapin, a-t-il ajouté. Cet arbre nous rappelle la vie et nous invite à penser à notre vie et à celle de nos prochains. Jésus est venu nous donner la vie que nous avons perdue dans le jardin d’Eden avec le premier péché d’Adam et Eve. Le sapin n’est pas seulement ornemental. Jésus alors t’interroge : Quelle est la vie que tu veux ? Notre réponse ne tarderait pas à venir, car Jésus nous dit qu’Il est le chemin, la vérité et la vie a-t-il dit. La naissance de Jésus nous rappelle, une fois de plus, que nous sommes enfants de Dieu et avons de la valeur devant lui, a-t-il insisté.

La fête de Noël tel que nous la célébrons actuellement est venue remplacer une autre ancienne fête où on célébrait  à Rome, le 25 décembre, le dieu soleil.

Jésus est le véritable soleil dont la lumière éclaire toutes les nations afin que les peuples de la terre marchent dans la lumière éclatante. D’où la lumière qu’on met dans une crèche.

Dans la crèche, il y a aussi des bergers qui représentent le monde des pécheurs que nous sommes, a martelé le célébrant. Jésus est venu vers les pécheurs afin de les libérer du péché.

Bethléem signifie Maison du pain. Le pain qui donne la vie éternelle est Jésus lui-même qui nous invite à manger son corps et à boire son sang pour avoir la vie.

Les anges qui sont présents à la crèche sont ceux qui sont venus chanter gloria. Ils sont des messagers de Dieu et nous nous sommes appelés à être des messagers de la paix sur terre. Cette joie des anges doit se manifester en nous, chez nous en familles, au travail et partout ailleurs où nous visitons.

Enfin, nous sommes en droit de féliciter la Vierge Marie dont le « OUI » nous a donné le Messie que nous célébrons la naissance aujourd’hui. Nous tenons à féliciter nos chères mamans parce que nous reconnaissons tous être nés d’elles et je félicite également les papas, qui, comme Saint Joseph, se donnent corps et âmes pour la survie de leurs familles, a conclu le Père Félicien.

Nyandwi Méthode

Laisser un commentaire