Père Félicien NIMBONA

Jeudi le 6 décembre a été le 8e jour de la neuvaine de l’Immaculée Conception à Mont Sion Gikungu. Comme les jours passés, la louange qui a commencé a été suivie par une instruction de la part du Père Félicien NIMBONA. La parole de Dieu tirée de l’Evangile de Jésus selon Saint Luc, au chapitre 1,46-56 lui a permis de proclamer que Marie est la Reine des pauvres.

Dans ses propos, il a essayé de montrer comment la Vierge est la Reine des pauvres. « Même si elle a été choisie et honorée par Dieu ; dit-il, Marie était née à Nazareth une cité méprisée par les juifs. Elle même dans sa louange  l’a dit (Luc 1, 48). Dieu aime les pauvres et il écoute leurs prières. »

Selon le Père Félicien, on voit même dans l’Ancien Testament comment le Seigneur reste tout près des humbles (Judith 9,11). Dieu envoie son ange pour sauver les pauvres (Daniel 6,11-29). « Heureux  ceux qui ont mis leur espérance en Dieu » a-t-il martelé.

Jésus est né, grandi et mort dans la pauvreté. Les pauvres bergers ont été les premiers à l’accueillir dans l’étable, et le Seigneur avait choisi  le pauvre Joseph pour être son éducateur. Jésus lui-même avait choisi les pauvres pêcheurs comme ses disciples. Jésus s’est fait pauvre pour nous enrichir de sa pauvreté.

Qui sont alors les pauvres ?

Quand on dit les pauvres, on entend, comme l’a dit le Père Félicien, ceux qui n’ont pas à mettre sous la dent, qui n’ont pas à boire, qui manquent de quoi s’habiller, bref ceux qui sont dans des situations misérables. Cela est vrai, a-t-il souligné, mais aussi la solitude fait de quelqu’un un pauvre, la vieillesse aussi, ceux qui sont ignorés à cause de leurs péchés y compris. Il a ajouté que Marie est la Reine des pauvres parce qu’elle a engendré Jésus, le pauvre. Il a terminé sur ces propos : « Nous sommes tous des pauvres parce que nous venons chaque fois prier, quémander dans le Sanctuaire. Que Marie soit notre Reine. »

Témoignage

Monsieur KAMAYUBONYE Ernest

KAMAYUBONYE Ernest témoigne  de l’amour de Dieu manifesté dans le Sanctuaire : « J’ai été orphelin étant encore en 5e année primaire et j’ai abandonné l’école. Après, je suis tombé gravement malade. Au lieu de m’amener à l’hôpital, ils m’ont conduit chez le sorcier. J’étais convaincu que les sorciers sont là pour nous protéger contre tout mal venant des esprits mauvais. Mais je suis resté maladif et je suis allé mainte fois me faire soigner mais en vain parce ma maladie restait introuvable. La nuit c’était toujours le combat avec des choses que je ne vois même pas. Aidé par les amis j’ai commencé à fréquenter le Sanctuaire. Marie a intercédé pour moi, le Seigneur m’a vraiment guérit et il m’a donné d’autres chose. Maintenant je suis bien à l’aise.»

                                                                                     Brigitte IRAKOZE

Laisser un commentaire