Père Léonce NTAKIRUTIMANA pendant l’homélie du 1er dimanche de l’Avent

La célébration eucharistique de ce premier dimanche de l’Avent a été présidée par le Père Léonce Ntakirutimana et l’animation du chant était assurée par la Chorale Sainte Maria Goretti. Dans son introduction, le Père Ntakirutimana a rappelé que l’avent est un temps qui dure quatre semaines et qui nous mène tout droit à la célébration de la fête de Noël. C’est un temps d’attente et de conversion pour bien mériter le salut que nous apporte le Messie.

Dans son homélie, le Père Léonce a dit que comme Jésus, le Messie vient chez nous, nous sommes appelés à nous préparer pour l’accueillir dans nos cœurs sans péché. Nous avons tant d’exemples dans notre vie quotidienne qui nous enseignent et nous invitent à être toujours prêts : Une femme qui va enfanter ne se tient pas les mains croisées elle doit se préparer. Un père de famille ne se laisse pas facilement prendre par un voleur qui entre chez lui, il doit se tenir débout pour défendre son foyer. Nous autres croyants, nous devons confesser nos péchés afin de nous purifier et nous sanctifier pour mériter le salut que le Messie nous apporte. Certains éléments, selon le Père Léonce, peuvent nous aider à y parvenir.

  • Jésus est venu chez nous ;

  • Jésus est avec nous ;

  • Jésus reviendra vers nous.

Jésus est venu chez nous : comme nous le disons dans le credo, Il est né de la vierge Marie. Au temps anciens, le peuple Israélien a longtemps attendu le salut et il a souffert à cause de cette longue attente. La plus grande de ses souffrances a été sa déportation en captivité à Babylone. Mais ce même peuple a toujours espéré le salut, surtout que les prophètes le lui ont toujours rappelé. Le temps de l’Avent est un temps d’espoir.

Jésus est avec nous : toujours comme nous le chantons dans le credo. Il s’est fait chair et a habité parmi nous. Il s’est fait homme, non d’une race particulière ni d’une ethnie quelconque, mais Il s’est fait un avec tout un chacun pour nous sauver de l’emprise du mal.

Jésus reviendra : Nous avons entendu dans l’Evangile les signes, miracles et prodiges qui s’accompliront avant que le Fils de l’homme ne revienne dans sa gloire pour nous juger et nous récompenser selon ce que nous aurons fait. Tout ceci nous invite sans cesse à nous tenir prêts et irréprochables devant le Seigneur qui nous jugera. Quatre mots nous sont dont importants et doivent caractériser toutes nos actions : paix, foi, amour et espoir. Ainsi, nous serons des défenseurs de ces valeurs citées. Prions les uns pour les autres afin que ce temps d’Avent ne nous laisse pas dans l’état où nous étions avant.

Méthode Nyandwi.

Laisser un commentaire