La tâche de l’Église est triple : annonce de la parole, célébration des sacrements et service de la charité. A un niveau excellent, le Sanctuaire Marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu accomplit cette tâche. Mais le Sanctuaire met aussi un accent particulier à ce 3e point, dit service de la charité.

Caritas Mont Sion Gikungu

Caritas est un mot latin qui a comme signification «  amour de l’autre »ou « charité ». Comme l’explique le Père Jean Marie BISIMWA Isaac, Responsable de la Caritas Mont Sion Gikungu, elle intervient dans quatre domaines importants à savoir le domaine scolaire, le domaine de la santé, domaine d’aides générales, et le domaine alimentaire. Le Père Jean Marie nous raconte les bienfaits dans chaque domaine : « Dans le domaine scolaire, nous payons le minerval de 150 élèves  chaque année et les frais académiques pour 30 étudiants, tous des familles pauvres »

Père Jean Marie BISIMWA Isaac, Responsable de la Caritas Mont Sion Gikungu

« Nous intervenons aussi dans le domaine des soins de santé. Nous sommes abonnés à deux centres de santé ( centre de santé REMA et SAINT MICHEL des sœurs bene-Tereziya). Nous envoyons des malades, on leurs fait tous les soins et tous les examens et après on nous envoie les factures et nous payons.» Il a signalé qu’on enregistre entre 100 et 150 malades chaque mois. Concernant le domaine  d’aides générales, le Père BISIMWA raconte : « En cas d’aléas climatiques, nous sommes proches de ceux qui  sont touchés, ou bien on intervient en cas de celui qui perd un des siens et qui n’a pas des moyens ». Quant au domaine alimentaire, il dit : « Les infirmes, les  vieillards et les handicapés, sont les premiers

HAKIZIMANA Febronie: »Je remercie la caritas Mont Sion Gikungu »

bénéficiaires des vivres que nous distribuons. »

 

Un mercredi d’écoute                                                       

C’est mercredi le 28 novembre .Devant le bureau de Caritas Mont Sion Gikungu, un groupe de femmes, certaines avec des enfants et aussi quelques hommes. Ils s’asseyent comme quoi ils attendent quelqu’un ou quelque chose. Exactement oui ! C’est le mercredi d’écoute. Selon le Responsable de la Caritas, chaque mercredi est une journée dédiée à l’écoute. Il y a une religieuse chargée de ce travail, elle écoute tout le monde cas par cas. HAKIZIMANA Fébronie, une octogénaire rencontrée devant ce bureau se dit satisfait de l’aide de la Caritas. « Je suis  pauvre vivant avec mon enfant. Elle est encore sur le banc de l’école et je n’ai rien pour l’aider à continuer ses études. Je remercie la Caritas pour son soutient.»

Signalons que la Caritas Mont Sion Gikungu  a vu le jour en 1993  avec l’arrivée des Pères de Schoenstatt à Gikungu.

 

Laisser un commentaire