Depuis 1885 jusqu’en 2018, 133 ans viennent de s’écouler après la naissance du P. Joseph KENTENICH, Fondateur du Mouvement Apostolique de Schoenstatt. Vendredi le 16 novembre 2018 au Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu, on a fêté cet anniversaire.

La messe d’action de grâce a commencé à 17 heures dans le Sanctuaire. En introduisant cette eucharistie, le P. Félicien NIMBONA qui l’a présidée a précisé que c’est la joie extrême pour les Pères de Schoenstatt  et les Sœurs de Marie de Schoenstatt. « Nous venons remercier le Seigneur qui nous a donné le P. KENTENICH.» Il a jouté que tout ce nous voyons dans le sanctuaire est sa trace : « De lui, nous avons un grand héritage: le sanctuaire où nous recueillons de nombreuses grâces ; l’image de la MTA.»

Dans son homélie, le P. Félicien est revenu sur la vie du P.KENTENICH : « Il est né le 16 novembre 1885. Il était un enfant bâtard, mais sa maman l’a confié dès son jeune âge à la Mère de Dieu pour qu’elle soit son éducatrice.» Cet enfant avait compris que désormais c’est Marie sa propre mère.

Aujourd’hui, les avortements sont fréquents et c’est légalisé dans certains pays. « C’est un péché mortel! Si la maman de KENTENICH aurait fait comme pas mal de filles et de femmes le font, nous n’aurions pas eu ce trésor.» a signalé le P.NIMBONA. « Ce qui est dommage, a-t-il poursuivi, certains docteurs censés protéger la vie humaine, sont plutôt eux qui aident dans cet acte ignoble.»

A  25 ans de sacerdoce, le P. KENTENICH a déclaré : « ce que j’étais, ce que je suis et ce je serai je le dois à la Mère de Dieu.» Revenant sur l’ évangile du jour, le P. Félicien a dit que ce le bon Dieu ne veut pas, ne peut pas se réaliser « ce que Jésus a raconté est déjà arrivé! Le temple de Jérusalem avait été détruit  en 70, mais jusqu’à maintenant il n’est pas encore réhabilité.» Malgré diverses obstructions, ce que Dieu avait voulu du Père KENTENICH a été réalisé. Il a terminé en sollicitant la prière de chacun pour que le P. Joseph KENTENICH soit béatifié et canonisé.

Brigitte IRAKOZE

 

Laisser un commentaire