Ermitage de la MTA à Mont Sion Gikungu

C’est un geste de foi ! L’image de la Mère Trois fois Admirable (MTA) a été installée comme symbole d’un nouveau Sanctuaire qui allait être construit. Un bon lundi le 31 mai 1993 , fête de la visitation de Marie chez sa cousine Élisabeth.

Le Sanctuaire marial de Schoenstatt de Mutumba a été le 1erà être construit au Burundi. Après alors sa construction et son inauguration le 20 /12/1964 , il y avait eu un désir ardent d’avoir un tel lieu de pèlerinage dans la ville de Bujumbura . L’idée de construire un second sanctuaire est venu des Pères de Schoenstatt quand ils étaient encore à Mutumba. C’était dans l’objectif de favoriser un rayonnement rapide du Mouvement Schoenstatt : « Notre mission première était d’animer le Mouvement Schoenstatt et la population nombreuse et dynamique de la ville devrait faciliter ce noble travail.»a déclaré le P.Othmar Landolt. Ils se sont alors établis dans la capitale Bujumbura, précisément à Gikungu

La parole a été suivie par les actes . C ‘est ainsi que le 31 mai 1993 on donna le premier coup de bêche pour la construction du nouveau sanctuaire . On avait installé l’image de la Mère Trois fois Admirable (MTA), dès lors les chrétiens de la capitale Bujumbura ainsi que ceux des montagnes surplombant la ville commencèrent à venir prier la Vierge Marie.

Tout près du lieu où on avait installé l’image de la MTA, les constructions du sanctuaire étaient en cours . L’an 1994 a été une année de gaité parce que le 15 septembre 1994 eut la première célébration eucharistique dans le sanctuaire en pleine construction. Le sanctuaire sera inauguré un mois plus tard, le 23 octobre.

L’ermitage nous a alors été donnée après l’inauguration du sanctuaire marial . L’endroit où était établie l’image de la MTA est devenu un ermitage, un lieu calme . Jusqu’à maintenant les pèlerins sont fiers d’y passer pour saluer la mère de Dieu. Sœur Marie Louise HARERIMANA des sœurs de Marie de Schoenstatt nous a signalé que c’est aussi un lieu de grâce de même que le sanctuaire : « ils aiment vraiment cet endroit . Des couples et des familles y passent souvent pour se confier à la Mère de Dieu ». Elle a aussi ajouté que même les intentions sont offertes à Marie dans cette place et cela montre « un attachement au lieu et ceux qui y font leur prière éprouvent une joie d’être tranquilles. Signalons qu’on avait débuté les travaux de construction du sanctuaire le 1er juin 1993.

Brigitte IRAKOZE

le 16 nov.2018

Laisser un commentaire