La célébration eucharistique du 27e dimanche du temps ordinaire a été présidée par le Père Félicien NIMBONA, Recteur du Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu. Cette Messe de 9h30 a été animée par la Chorale Sancta Maria.

Le Père Félicien a introduit en disant que le Seigneur nous a rassemblé pour nous rappeler le grand honneur du mariage et pour prier pour toutes les familles en difficultés, toutes les familles sans amour.

Le Père Félicien a félicité les femmes lors de son homélie, car elle ont été honorées par la Bible au premier et 2e chapitre de la Genèse. Il a dit que les femmes étaient dorénavant considérées comme des instruments pour leurs maris. « Quand Dieu a dit à Adam de nommer les animaux, Adam n’a pas trouvé celui qui lui convenait pour devenir sa femme. C’est ainsi que Dieu lui a donné la femme qui lui ressemble et qui est supérieure à tous les animaux que Dieu avait créé. » C’est pour cela que s’étonne le Père Félicien d’entendre des gens qui vivent aujourd’hui avec les animaux en pleine zoophilie.

Il a rappelé que malgré ce qui s’observe telle que la polygamie, l’infidélité, l’homosexualité,… que le choix du conjoint est unique et que l’église catholique ne compte accorder le divorce ou la polygamie à qui que ce soit. Par là, le Père Félicien a fait un clin d’œil aux jeunes qui se préparent au mariage pour qu’ils prennent du temps suffisant pour réfléchir avant de s’engager.

Il a terminé son homélie en disant que le Pape nous demande de prier pour les familles en destruction surtout à cause de l’infidélité ; prier aussi pour l’Eglise pendant ce mois du rosaire.

Jean de Dieu

Laisser un commentaire