Le programme de la veillée de l’Assomption a commencé à 21h00, mais la Messe de la veillée a débuté à 3h00 du matin de ce mercredi de l’Assomption. Elle a été présidée par le Père Longin NTIRANYIBAGIRA, Vice-Recteur du Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion  Gikungu. Tout l’espace disponible à l’intérieur comme à l’extérieur de l’église Sainte Trinité était complètement occupé par les pèlerins, compris tout l’espace entre les cloches et le Sanctuaire, de telle sorte que tout passage semblait presque impossible. Le nombre de pèlerins pourrait être estimé à 15.000 personnes voire plus.

Dans son introduction de la sainte Messe, le Père Longin s’est servi des mots du psaume de l’invitatoire: « Dès maintenant et pour toujours nous savons notre destination. Dieu nous a fait honneur d’hériter de la vie avec le Christ. » Lors de son homélie, le Père Longin a dit que Dieu nous a créés avec toute notre dignité, mais nous l’avons perdu à cause du péché. En réalité, nous étions comme perdus, heureusement que la Vierge Marie a dit OUI à Dieu; et ce OUI nous a procuré le Sauveur Jésus. Nous sommes venus de loin, et nous voici à une bonne étape dans le processus de notre rédemption, nous pouvons nous en féliciter déjà. A-t-il martelé.

Le Seigneur Dieu, par sa puissance, nous a donné le meilleur de ce que sa main peut bien offrir en nous sauvant du péché et de la crainte de la mort. Il a aussi manifesté sa miséricorde en faisant monter au ciel la Vierge Marie corps et âme. Notre dignité est que nous allons contempler Jésus et Marie au ciel. Contempler Jésus sous-entend contempler aussi sa gloire, et le chanteur du psaume de dire: Qu’elle est grande ta gloire. La vierge Marie est temple du Saint Esprit qui lui a doté de toute forme de beauté spirituelle. Celle-ci ne cesse d’intercéder pour nous afin que nous ayons tout ce dont nous avons besoin et tout ce qu’il nous faut pour faire la volonté de Dieu le Père.

Cette Messe est sortie vers 5h20 du matin et a suivi la célébration proprement dite de l’Assomption à partir de 8h00.

Méthode Nyandwi

Laisser un commentaire