La lettre d'alliance est une revue mensuel qui relate ce qui s'est passé au sein du mouvement Schoenstatt pendant un mois.

 « Je te salue, Marie, par ta pureté́, garde purs mon corps et mon âme. Ouvre-moi largement ton cœur et le Cœur de ton fils. Donne-moi des âmes et tu pourras garder tout le reste pour toi. Amen » (Vers le Ciel, page 237).

 Nous avons déjà̀ pris l’habitude de réciter quotidiennement la prière : « Je te salue Marie ! Par ta pureté́, garde purs mon corps et mon âme». Je dois vous avouer que c’est là une prière que j’ai écrite quand j’étais encore petit. Je m’agenouillais toujours et je disais cette petite prière… Maintenant nous allons nous dire les uns aux autres que nous voulons être bien davantage étroitement donnés les uns aux autres et que nous voulons rester bien davantage fidèlement unis.

Mais la Mère de Dieu doit implorer pour nous la grâce pour que, de même que nous nous sommes étroitement liés, que nous grandissions pleinement tous ensemble dans son cœur et dans le Cœur de Dieu. Ceci est exprimé avec simplicité́ dans cette petite prière d’enfant : « Je te salue Marie, … » Que c’est beau ! « Ouvre-moi largement ton cœur et le Cœur de ton Fils ! »

C’est là que nous voulons tous entrer. Nos relations mutuelles doivent être telles qu’en pensant les uns aux autres, nous pensions au bon Dieu ! Nous sommes ‘le bon Dieu’ les uns pour les autres. C’est la grâce que nous implorons aujourd’hui par l’intercession de la Mère de Dieu. (Kentenich Readers 1, pge.27-28 Edition en anglais)

 Réflexion

En cette année dédiée à notre Père et fondateur, il est bon de fixer notre regard sur sa manière de prier. Dès son enfance, la prière ci-haut où il nous parle de son âme grandement ouverte à Dieu et au prochain l’a toujours accompagné. La première partie de la prière est dédiée à Marie, Vierge pure et Sainte. C’est une prière qui nous invite aussi à faire nôtre cette invocation : « garde purs mon corps et mon âme »!

Dans notre monde menacé par tellement d’informations et d’histoires bizarres qui nous sont imposées à chaque instant à travers les médias, cette invitation à nous doit être protégée dans le plus intime de notre intérieur. C’est aussi une invitation au discernement de notre part afin de bien choisir entre ce qui est convenable et ce qui ne l’est pas pour nous. « Ouvre-moi largement ton Cœur et celui de ton Fils’! Oui, l’invitation du Père Kentenich à nous est toujours de ressembler à  Marie. Celle-ci est l’image de l’homme nouveau. Son cœur, noyau de sa personne, est le symbole qui nous met en route vers l’idéal de l’homme nouveau qui lui ressemble et s’engage toujours au service du prochain afin de construire une civilisation de la vérité, la justice et l’amour.

Rodrigo Delazar

 Témoignage

Le témoignage de vie de notre Père et fondateur a enrichi ma vie particulièrement son charisme d’éducateur. En effet, lorsque j’ai conclu l’Alliance d’Amour comme membre coopératrice, je m’occupais de 3 orphelins. Ainsi dans ma prière de consécration, j’avais demandé à notre Père et Fondateur d’intercéder pour ces orphelins et pour moi-même auprès de la MTA, afin que je devienne une éducatrice selon son modèle et eux, des enfants de la MTA. Aujourd’hui, je remercie notre Mère qui nous a couverts de son manteau. Lorsque nous avons rencontré des difficultés, j’ai senti la présence de notre fondateur. Plus tard, je me suis engagée comme membre militante (2ème consécration) et je me suis engagée davantage comme apôtre auprès de ma communauté chrétienne de base.

Enfin, je m’en voudrais de conclure ce témoignage sans dire ne fût-ce qu’un mot sur cette année de grâces, dédiée à notre Père et Fondateur. Les enseignements portant sur son témoignage de vie m’ont enrichi énormément surtout lorsqu’il a répondu à ceux qui lui demandaient comment il s’est senti devant les difficultés dans sa vie. Il leur répondit : « Le Bon Dieu a toujours préparé pour moi les meilleurs couches », alors que dans sa vie il a rencontré beaucoup de difficultés surtout à Dachau. Ainsi j’ai appris moi aussi à accueillir les difficultés de la vie comme lui selon la foi en la providence divine, toujours disponible à accomplir la volonté de Dieu. Maintenant je suis habituée à crier secours auprès de notre fondateur lorsque je rencontre des difficultés sérieuses. En cette année lui dédiée, je lui dis chaque matin: « Père, nous marchons avec toi ».

(Une petite servante de la MTA

 Paroisse Rushubi – Archidiocèse de Bujumbura

 Jeunesse féminine de Schoenstatt)

 Nouvelles de Schoenstatt

—OEuvre des Familles de Schoenstatt (OFS) dans la paroisse Mashyuza (Rwanda)

Je suis heureuse de vous parler de l’OEuvre des Familles de Schoenstatt (OFS) dans la paroisse Mashyuza – Diocèse Cyangugu (Rwanda). L’OFS dans la paroisse Mashyuza est composée de dix couples qui se réunissent régulièrement et font des activités apostoliques depuis bientôt 2 ans. Quant à l’organisation, nous nous réunissons chaque dernier dimanche du mois après la messe dans l’une de nos familles. Huit couples nous ont déjà accueillis deux fois pour des réunions.

« Dans l’Alliance d’Amour avec Marie, bâtissons le royaume du Père »

La famille dans laquelle nous nous rassemblons prépare la prière, les enseignements et le témoignage. Après avoir partagé les nouvelles de Schoenstatt en général, nous clôturons quand c’est possible par un petit repas. Concernant les enseignements dans nos réunions, nous en avons déjà eu 16. Je voudrais vous en partager un, celui du 27/05/2018. Ce jour-là, l’une des familles avait fait baptiser un enfant et la marraine est naturellement membre du groupe. L’enseignement était basé sur l’Evangile selon Saint Mathieu 19,16-22. Nous avons surtout insisté sur l’honnêteté et la fidélité en famille. Ainsi, nous nous sommes rendu compte que dans nos familles nous sommes parfois des voleurs. Des exemples concrets ont été donnés. Le cache-cache et l’hypocrisie sont souvent des réalités qui ruinent nos familles, et moralement, et religieusement, même économiquement. L’alcoolisme est à la base de tous ces maux. Dans les divers, nous avons parlé de l’anniversaire du Couronnement de la MTA par l’Œuvre des Familles de Schoenstatt au Burundi. Pour nous y associer, nous aimerions rendre

visite aux familles qui ne sont plus régulières dans les réunions et organiser une Neuvaine que nous clôturerons par une messe accompagnée d’offrandes pour les pauvres.

Nsabimana Sabine

 –Prise d’habit de 7 Novices de la Communauté des Soeurs de Marie de Schoenstatt

 « Me voici, envoie-moi! » (Isaïe 6,8)

 Le 10 juin 2018, la Communauté des Soeurs de Marie de Schoenstatt avait la grande joie d’accueillir 7 Novices. La cérémonie de prise d’habit a eu lieu dans l’Église paroissiale de Mutumba, dans l’Archidiocèse de Bujumbura.

Le Vicaire Général, Monseigneur Anatole Ruberinyange a présidé la Sainte Messe. La Supérieure  Provinciale des Sœurs de Marie de Schoenstatt ainsi que son assistante étaient venues de la Suisse pour y participer. Les prêtres, les religieux et religieuses étaient nombreux ainsi que les parents des novices, les amis et les collaborateurs dans l’apostolat. Dans son homélie, Mgr le Vicaire Général a encouragé les Novices de persévérer sur leur chemin de sainteté qu’elles viennent d’emprunter à la suite du Christ selon le charisme de la Communauté, celui d’être des ‘petites Marie’ ; des témoins de l’amour du Christ dont on célébrait le jour-même la Solennité du Sacré Coeur, en ce dixième dimanche du Temps Ordinaire. Il leur a été aussi conféré l’autorisation de distribuer la Sainte Communion aux fidèles! Après la messe et la consécration des Novices au Sanctuaire, la fête a continué par le partage d’un verre d’honneur dans les enceintes du Centre d’Alliance.

Sr. M. Virginie Ndayisaba

 L’Assomption de la Vierge Marie, grande fête pour les apôtres de la Vierge Pèlerine

 La fête de l’Assomption est un grand jour de pèlerinage à Mont Sion Gikungu non seulement pour les pèlerins ordinaires, mais aussi pour les apôtres de la Vierge Pèlerine et tous ceux qui l’accueillent dans leurs familles. Il s’agit en effet de renouveler le couronnement de la Vierge Marie et célébrer la fondation de cet apostolat né en 1950 au Sanctuaire de la MTA de Santa Maria au Brésil. Pour rappel, l’année 1950 fut proclamée ’Année Sainte pour l’Eglise. Le 1er novembre de cette même année, ce fut la proclamation du dogme de l’Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie par le Pape Pie XII.

 En septembre 1950, Jean Pozzobon assiste, avec une centaine d’hommes, à une série d’exercices spirituels que le Père Celestino Trevisan a donné avec Soeur Teresinha Gobbo, Sr. de Marie de Schoenstatt. Ils y discutent de l’importance de la prière du Rosaire et comment stimuler une croisade de prière dans la famille. Le 10 septembre, une réplique de l’icône de la Mère Trois fois Admirable, présente dans ce Sanctuaire de Schoenstatt, est bénie et confiée à Jean Pozzobon pour qu’il aille prier le Rosaire avec l’image dans les familles. « À ce moment-là, j’ai compris que la bonté et la miséricorde de Dieu et de la Vierge Mère et Reine m’avaient confié une grande mission évangélisatrice : la campagne du Saint Rosaire. »…

Plus tard, reconnu pour son dévouement et son apostolat, M. Pozzobon sera ordonné Diacre permanent par son Evêque. Au Burundi, 6.674 images de la Vierge Pèlerine visitent les familles dans 7 diocèses : Bujumbura, Bubanza, Gitega, Muyinga, Rutana, Ruyigi et Bururi. Plus de 7.000 familles accueillent la Vierge Pèlerine. Cet apostolat est aussi présent en RD Congo et au Rwanda. Nous invitons les apôtres ainsi que les membres de leurs groupes à venir participer à ce pèlerinage, munis de leurs images d’apostolat de la Vierge Pèlerine.

 

Sr. M. Aurélie Hashazuwambaye

 Evénements historiques de la Famille

-5.7.1965 : Le Pape Paul VI autorise la fondation de la nouvelle Communauté des Pères de Schoenstatt.

-7.7.1962 : Les trois premières Sœurs de Marie arrivent à Mutumba et s’y installent.

-8.7.1910 : Ordination sacerdotale du P. J. Kentenich à Limbourg.

-12.7.1974 : La remise officielle de la paroisse de Mutumba aux Pères de Schoenstatt

-16.7.1942 : Fondation des Frères de Marie et de l’Institut des Familles au camp de concentration de Dachau.

-18.7.1914 : Dans le bulletin « Allgem. Rundschau » avec l’histoire de la place de pèlerinage à Pompei, le P. Kentenich reçoit l’inspiration de pouvoir recevoir un lieu de grâces dans la petite chapelle de Schoenstatt.

-18.7.1965 : La fondation des Pères de Schoenstatt s’effectue par Mgr. Bolte dans le sanctuaire de Mont Schoenstatt.

-25.7.1974 : Premier camp de formation et de travail de la Jeunesse masculine de Schoenstatt à Gitenga (Paroisse Mutumba)

Laisser un commentaire