Pendant la période des vacances, il est très difficile pour certains parents de laisser les enfants à la maison sans rien faire. Ceci entrainerait la délinquance chez les jeunes. Il s’avère alors nécessaire de trouver une occupation pour ces enfants pour pallier à tout désagrément qui pourrait surgir. Certains parents préfèrent envoyer leurs enfants rendre visite aux familles de l’intérieur du pays. Ces enfants en profitent pour apprendre quelques pratiques culturelles. D’autres parents préfèrent confier leurs enfants aux groupes qui les encadrent pendant cette période.

C’est le cas du groupe Mukama Menyekana et la Chorale Sainte Maria Goretti qui se sont mis ensemble pour encadrer les enfants pendant la période des vacances. Ils ont encadré les enfants des quartiers avoisinant le Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu. Cet encadrement a duré tout le mois de juillet. Ainsi, ce samedi 4 août 2018 était le rendez-vous de la clôture de cette activité. L’objectif de cette dernière était un encadrement spirituel et moral. Durant tout un mois, des bénévoles de ces deux groupes se sont donnés corps et âmes pour encadrer plus de deux cents enfants.

A quoi s’intéressait cet encadrement ?

Cet encadrement s’intéressait à différents domaines. On apprenait aux enfants les bonnes manières à l’église. On leur donnait des enseignements à propos de la Bible. Chaque fois on commençait par la prière. Suivait le partage de la parole du jour et cela aidait les enfants à méditer sur la parole de Dieu.

Pour ne pas rester  dans le domaine spirituel, l’encadrement concernait aussi les jeux divers. A tour de rôle, les enfants répartis en groupes s’entraînaient à la dance  traditionnelle, à la danse moderne, au défilé de mode, au football, bref à tout ce qui peut occuper utilement les enfants.

Pour encourager les enfants, ces jeux étaient organisés sous forme de jeux-concours.

Ce travail a été clôturé ce samedi  4 août. C’était la joie pendant la Messe qui a commencé à 10h30 à la Chapelle Eucharistique. Cette Messe était présidée par le Père Herménégilde Coyitungiye, un des Pères de Schoenstatt Mont Sion Gikungu. Dans son enseignement, il a su manier et adapter sa méthodologie appliquée aux enfants. Son homélie était centrée sur l’amour et était dispensée sous forme de question-réponse.

Du financement de cette activité

Ce travail a été réalisé par des bénévoles. Ils ne demandaient rien en contre-partie. Néanmoins, il ne pouvait se faire à 100% sans rien dépenser. A la clôture, il y a eu une petite réception pendant laquelle ils ont partagé un Fanta. De plus, ceux qui avaient été les premiers lors des jeux-concours ont reçu de petits cadeaux. Le financement de ces petites choses est venu de petites contributions des encadreurs  et de certains parents des enfants qui ont participé à cette activité.

Pour clore cet article, rappelons que cet encadrement ne se fait seulement pas pendant la période des vacances mais qu’il se fait aussi chaque dimanche, pendant la Messe, au moment de l’évangile mais là, c’est seul le cadre spirituel  qui est mis en jeu.

 

                                                                  Jean de Dieu NIYONKURU

 

Laisser un commentaire