« Le Seigneur nous invite encore une fois pour savourer ses bienfaits et lui rendre grâce. Je vous souhaite tous la bienvenue à cette Messe et spécialement la Chorale Saint Guido Maria Conforti de Kamenge qui est venue rendre visite à leurs homologues de la Chorale Saint Martin. Je félicite aussi la Chorale Saint Martin qui fête ses 16 ans d’apostolat au Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu. » Ceci a été dit par le Père Yves Irakoze lors de la célébration eucharistique de ce dimanche 11 février 2018 à partir de 9h30 minutes. Cette Messe a été animée par ces deux chorales : Saint Martin et Saint Guido Maria Conforti.

Dans son homélie, le Père Yves a parlé de certaines considérations qui étaient données aux lépreux en Israël. « La lèpre était elle-même pris comme résultat d’un péché grave. Elle était prise comme une malédiction divine et un lépreux et partout mis à l’écart. »

Quand Jésus a guéri le lépreux il l’a intimé l’ordre de ne rien dire non pas parce qu’il avait mal fait mais pour éviter les gens d’Israël ne comprennent mal sa mission. Il est venu pour nous protéger de cette considération qui résulte du péché et ainsi nous délivrer de la lèpre.

Nous sommes donc appelés, conclut le Père Yves, à lui approcher et admettre nos manquements. Nous sommes appelés à prier avec la Vierge Marie, surtout en cette journée internationale de prière pour les malades, afin que nous puissions tous guérir nos péchés.

L’homélie du Père Yves Irakoze est publiée en bas, en langue nationale, le kirundi.