Depuis octobre de l’an dernier, le Sanctuaire marial de Schoenstatt de Mont Sion Gikungu a solennellement ouvert une année jubilaire où il fête 25 ans d’existence du Sanctuaire. Dans la perspective des préparatifs, il a été organisé des pèlerinages des fidèles dudit sanctuaire vers d’autres sanctuaires. Trois pèlerinages avaient alors été effectués respectivement à Muyaga, Mugera et Mutumba. 

Ce dimanche six octobre c’était le tour du Sanctuaire « Marie, la Reine des Apôtres » de Buterere, dans la Municipalité de Bujumbura. Comme la célébration solennelle du jubilé est prévue pour le 19 courant, ce pèlerinage se veut être le dernier et annonce le jubilé.

Une centaine de pèlerins dont les Pères Herménégilde COYITUNGIYE & Marcien NDAYIZEYE respectivement Recteur et vice-Recteur du sanctuaire Marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu au devant, ont pris la direction de Buterere à 8h 30 min. A leur arrivée, les pèlerins se sont dirigés vers la grande salle pour y recevoir un bref historique du sanctuaire et du fondateur du Centre des jeunes et de la congrégation des Pères Salésiens en la personne de Don Bosco mort en 1888 et béatifié en 1934. Il s’est battu, toute sa vie durant, pour la cause des enfants de la rue, les plus démunis et sans espoir ni assistance. La deuxième catégorie des enfants pour lesquels Don Bosco voulait la tranquillité spirituelle étaient les enfants malmenés et bousculés par les politiciens qui voulaient atteindre leurs intérêts grâce aux jeunes.

Au sortir de la grande salle, les pèlerins, devant un effectif combien important de fidèles de la Paroisse Buterere, se sont dirigés vers le Sanctuaire en construction mais dont les activités de finissage sont prévues sous peu. Tout avait été prévu pour que la sainte messe qui a débuté à 10h 15minutes se déroule dans de meilleurs conditions à l’air libre devant ledit Sanctuaire. La liturgie avait tout mis en place, le protocole du lieu était particulièrement actif et les chorales Bon Berger et Sainte Trinité de la Paroisse avaient tout prévu pour très bien animer la messe.

Présidée par le Père Herménégilde COYITUNGIYE en compagnie de quatre autres prêtres dont le curé de la Paroisse, la célébration eucharistique a duré deux heures. Dans son homélie, le Père COYITUNGIYE s’est d’abord réjoui en ses termes : « Nous avons à nos cotés la Vierge Marie. » Et de poursuivre, en ce mois du rosaire, nous sommes appelés à continuer notre pèlerinage avec notre Mère qui nous a donné Jésus. Le mois d’Octobre est aussi le mois missionnaire où nous sommes appelés à proclamer la Bonne Nouvelle de Jésus sans relâche tel que nos évêques nous l’ont rappelé il y a de cela une semaine.

Ca ne vaut pas la peine de nous plaindre selon quoi Dieu ne nous répond pas ou tarde à nous répondre comme le prophète Habacuc de la première lecture, a-t-il continué. Avant de produire une plainte devant Dieu, nous ferons mieux d’analyser ou évaluer tout ce que le Seigneur nous a déjà donné, à commencer par la vie et combien de pièges il nous a fait sauter, a insisté le Père. Notre bonne attitude serait plutôt comme celle de disciples de Jésus qui lui ont demandé d’augmenter leur foi, a-t-il suggéré. Une foi forte se manifeste dans le rabaissement de soi et élève le Christ en nous. Ceci nous permettra d’exécuter la volonté de Père dans l’humilité comme la vierge Marie, a-t-il conclu.

Signalons qu’à la fin de la messe le Curé de la paroisse a remercié les pèlerins d’avoir choisi de visiter ce lieu. Il n’a pas non plus oublié de mentionner les offrandes que ces mêmes pèlerins ont présenté à l’autel. Le Père COYITUNGIYE a, quant à lui, remercié le curé de la paroisse pour avoir accueilli les pèlerins de Mont Sion Gikungu. Il a profité de cette occasion pour les inviter à célébration solennelle du jubilé de 25 ans à Mont Sion le 19 courant. Il leur a enfin remis une image de la Vierge Marie, Mère Trois Fois Admirable. A la fin de la messe, les pèlerins sont passés voir les enceintes de l’église en construction avant de prendre le chemin retour.

Méthode NYANDWI