Pendant le passage des schoenstattiens de la Paroisse saint Augustin de Buyenzi au Sanctuaire marial de Schoenstatt Mont Sion Gikungu, nous avons pu nous entretenir avec l’une d’entre eux. Elle nous livre dans cet entretien l’organisation de leurs activités mensuellement.

Je me prénomme Madame Christine KASANGA. Je suis schoenstattienne et c’est moi qui suis la responsable de ce mouvement à la Paroisse Saint Augustin de Buyenzi. Nous nous rencontrons deux fois par mois, le premier et le troisième dimanche du mois. Notre souhait était de se rencontrer hebdomadairement mais comme en plus d’être schoenstattien on est dans d’autres mouvements, cela nous a été pratiquement impossible. 

Nous disposons d’une caisse et chacun dépose selon son bon vouloir ou ses moyens. On oblige personne à donner ou le montant à donner. Avec ce que nous collectons, le 18 de chaque mois nous nous rendons à la prison centrale de Bujumbura pour apporter des vivres aux prisonniers. Parfois c’est à la Brigade Spéciale de Recherche (BSR) que nous allons pour apporter notre soutien aux détenus. Nous allons aussi voir les malades. Quand il s’agit d’aller rendre visite aux malades à l’hôpital, on prend le temps de cuisiner pour eux. Une fois sur place, on se met à laleur distribuer. Si c’est à la prison, on y apporte de la nourriture crue.

Chaque 15 du mois est un jour de jeun et de prière pour l’apostolat. Nous nous rencontrons de 10h à 16h et prions devant le saint Sacrement. c’est à cette occasion que nous déposons toutes nos intentions de prière.

Qu’en est-il de l’alliance d’amour ?

Depuis que nous avons conclu l’alliance d’amour, il y a beaucoup de changements qui s’observent parmi nous. Nous nous rendons visite, nous nous entraidons, nous échangeons. Bref, nous sommes les témoins quotidiens de l’amour parfait et réciproque. La Vierge Marie a sa place de Mère et de conseillère dans nos foyers.

Germain NAHIMANA