La Parole de Dieu tirée du livre de la Genèse en son chapitre 28 du verset 10 au verset 22 a été lue au début de ce quatrième jour de prière dédiée à la préparation du jubilé du sanctuaire marial de Schoenstatt de Mont sion Gikungu. Cette Parole nous montre comment il est agréable de vivre dans la maison du Seigneur, sous sa Protection, comment il est avantageux de demeurer en Dieu, d’y prendre refuge.

Nous nous préparons, le Recteur du Sanctuaire a-t-il introduit, à célébrer avec éclat et ferveur le jubilé d’argent du sanctuaire. Pour nous qui avons reçu tant de grâces et de bénédictions divines de la part de la Vierge Marie, nous nous réjouissons et nous rendons grâce à Dieu qui nous a comblés de ses biens.

Avant que l’Église de la Sainte Trinité ne soit construite, poursuit le père COYITUNGIYE, avant que le sanctuaire marial ne soit construit, il y avait un champ de culture comme dans bien d’autres endroits. Mais voici qu’aujourd’hui nous avons les infrastructures que vous voyez tous.

Un sanctuaire, insiste le Père Recteur, est un lieu de rencontre entre Dieu et les hommes. Le sanctuaire, c’est aussi un monument ou même un rappel de la présence de Dieu parmi les hommes.

Le premier pas de la rencontre entre Dieu et les hommes est celui de Dieu qui se manifeste d’abord. Beaucoup de passages dans la Bible, particulièrement dans l’Ancien Testament, nous le montrent.

Dieu se révèle à Abraham.

Dieu se révèle à Moise, …

Un sanctuaire a la particularité d’accueillir et d’héberger les pèlerinages. C’est donc un lieu privilégié aux pèlerins où ils rencontrent et parlent à Dieu qui les écoutent.

Partout où nous verrons un sanctuaire, continue le Père, nous nous souviendrons qu’il est un signe de la présence réelle de Dieu. Depuis que Dieu s’est manifesté aux hommes, il les a gardés auprès de Lui-même jusqu’aujourd’hui.

Cela est bien évident parce que satan fait tout son possible pour diviser les hommes au moment où Dieu veut les unir et les garder dans son Amour.

Le sanctuaire est aussi un signe qui nous rappelle et nous invite à vouloir marcher vers la demeure éternelle où Dieu réside parce que cette terre n’est qu’un passage. Quand nous sommes au Sanctuaire, soyons tranquilles et ouverts de coeur pour mieux écouter et parler à ce Dieu qui nous aime et se soucie de nous à chaque instant.

Comme chaque jour, la prière du Jubilé du Sanctuaire a suivi puis celle des diacres pour clore.

Germain NAHIMANA